Pour le 11 mai, le CHU de Montpellier se prépare à une reprise très progressive des activités non urgentes, et déploie une organisation inédite pour accueillir les patients en toute sécurité

« L’hôpital assure la sécurité des patients quelle que soit leur pathologie […] avec des contraintes de fonctionnement pour assurer la distanciation physique, » explique Thomas Le Ludec, Directeur Général du CHU de Montpellier. Et il précise : « ralentir le rythme d’activité pour assurer la sécurité, c’est un peu la philosophie. » Mais afin de limiter la circulation au sein du CHU, la venue des accompagnants et des visiteurs continuera d’être interdite, sauf exception.

Venir avec un masque

Une nouvelle orientation à prendre en compte : la téléconsultation, les progrès faits avec son usage vont se poursuivre, annonce le professeur Daien. Pour les consultations en présentiel, il sera demandé « à tous les patients de venir avec un masque aux normes de sécurité en vigueur, à savoir les normes Afnor. » Ils disposeront de solution hydro-alcoolique, afin de réaliser un lavage de mains obligatoire.

« Tout patient hospitalisé sera systématique dépisté »

L’admission en consultation ou bien en hospitalisation, pour s’assurer de l’absence de symptômes covid-19, est validée grâce à un questionnaire spécial qui doit être rempli 48h00 avant l’arrivée. À noter qu’une prise de température sera faite dès l’arrivée du patient. 

Contrôle : le professeur Morel explique qu’un dépistage par RT-PCR sera systématiquement réalisé dans les 48 heures, précédant une hospitalisation programmée pour limiter la propagation de l’épidémie au sein du CHU : « tout patient hospitalisé sera systématique dépisté. »

En fonction des résultats, notamment pour un patient covid positif : « si l’on peut reprogrammer l’hospitalisation, il faudra l’envisager. Sinon, il faudra hospitaliser le patient dans un secteur dédié, » détaille le professeur Morel, du  CHU de Montpellier.

Les activités seront adaptées progressivement à compter du 11 mai 2020 et en fonction de l’évolution de l’épidémie. Mais aussi en fonction des disponibilités en équipements de protection individuelle des professionnels et en médicaments d’anesthésie. D’autant qu’il risque d’y avoir un cumul et comme le note le Professeur Capdevila, Chef du pôle Urgences, le CHU s’est retrouvé face à une situation inédite de déprogrammation : « 4600 interventions ont été déprogrammées, » et face à des interventions d’urgence autres que le Covid-19, “à peu près 2000 patients ont été opérés durant cette période.” 

700 tests effectués depuis lundi

Côté tests, selon Thomas Le Ludec : « depuis le début de la semaine, nous avons effectué 700 tests, nous ne comptons qu’un seul nouveau cas positif […] Le confinement a eu un impact favorable« , ajoute-t-il. 

Bilan, quelques chiffres

Depuis le début de l’épidémie, pour l’Occitanie, c’est plus de 7000 personnes qui ont été diagnostiquées positives au Covid-19. Au CHU de Montpellier : 605 personnes ont été hospitalisées, et 58 sont décédées.