L’objectif est « de réaliser au moins 500 000 à 700 000 tests par semaine à partir du moment où nous lèverons progressivement le confinement,» a expliqué ce samedi Olivier Véran. Jour 40, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Pour l’heure le gouvernement a réussi à dépasser les 50.000 tests par jour au niveau national. Après avoir visité un laboratoire de biologie privé, le ministre de la Santé, Olivier Véran a pris la parole à la Maison de la solidarité de Saint-Denis et ce samedi 25 avril, selon lui l’objectif est « de réaliser au moins 500.000 à 700.000 tests par semaine à partir du moment où nous lèverons progressivement le confinement.»

Une surveillance épidémiologique

Individus asymptomatiques, il faut limiter la circulation du virus. Le gouvernement s’appuie sur la prolongation des mesures de distanciation sociale, mais aussi sur la réalisation de tests aléatoires, pour établir une surveillance épidémiologique.

Alors que certaines sociétés ont annoncé leur volonté de soumettre les salariés à des tests de dépistage, avec la reprise des activités. Olivier Véran a tenu à souligner que ces tests étaient de fait « un examen médical qui ne peut pas être imposé » par l’employeur. Précisions légales ils doivent se faire sur la base « d’une prescription médicale ». Le ministre de la Santé a insisté « un dépistage tous azimuts de tout le monde dans une entreprise un matin […] ça n’a pas de sens au niveau médical et scientifique. »

La politique nationale des tests

La politique nationale sera de tester tous les cas suspects. C’est-à-dire les personnes présentant des symptômes du Covid-19. Ou encore, les personnes ayant été en contact avec des cas avérés de coronavirus. Et Olivier Véran de préciser : « si, après on voit qu’on n’est pas saturés en capacité de tests, et qu’on peut élargir les critères, on le fera progressivement. »

« Impossible de tester 60 millions de Français chaque jour »

« Aucun pays au monde » ne le faisait, à propos de tester tout le monde, a déclaré Olivier Véran et ce sera « impossible de tester 60 millions de Français chaque jour, » a-t-il aussi informé lors de sa visite en Seine-Saint-Denis.

VOIR AUSSI, Mémo : Jour 39 COVID-19, « L’Amérique et son président bouffon ? »