Depuis le début du confinement, les appels passés au 119, numéro de l’enfance en danger ont augmenté de 20%, les urgences de 60% et chaque semaine, 130 signalements sont reçus sur la plateforme allo119.gouv.fr.

VOIR AUSSI : La vie continue à Frontignan, malgré la crise sanitaire du Covid-19

En pratique, les informations préoccupantes réceptionnées sur la plateforme nationale 119 sont traitées par les équipes du Département, tout comme les appels reçus sur la plateforme départementale 04 67 67 65 62. Depuis peu, le Secrétariat d’État à l’Enfance a aussi mis en ligne un formulaire de signalement sur internet : allo119.gouv.fr. En pratique, signaler un enfant en danger est non seulement un devoir moral, mais aussi une obligation légale (art. 434-3 du Code pénal).

L’Hérault compte environ 230 000 enfants et adolescents de moins de 18 ans. En 2018, 2773 signalements ont été reçus (+ 29% depuis 2010), dont 37% pour suspicions de violences physiques ou psychiques avec 1845 mesures de prévention en 2018.

La mission de protéger l’enfant victime de maltraitance est une des compétences du Département.

En pratique, suite à une information, le Président du Département demande l’ouverture d’une enquête. Quelques jours après, une équipe de travailleurs sociaux réalisera un diagnostic, puis mettra en place des mesures de protection pour l’enfant victime de maltraitance. Dans les situations les plus graves, le signalement est transmis aux magistrats du Parquet, pour que ceux-ci déclenchent une enquête de police.

Au cœur de la crise actuelle, les équipes départementales continuent de se rendre sur le terrain pour les situations inquiétantes. Une veille éducative téléphonique est assurée pour soutenir les parents en difficulté.

Enfants, voisins, proches, amis : comment signaler les situations inquiétantes ?

  • Le numéro national 119 : 7j/7, 24h/24, ce numéro gratuit peut être composé pour solliciter une aide, que l’on soit un enfant en danger, un parent en difficulté, ou un proche inquiet. Une trentaine de professionnels sont présents pour vous écouter.
    .
  • La plateforme du Département de l’Hérault : 04 67 67 65 62
    Au plus près de votre domicile, des intervenants sociaux vous écoutent et vous accompagnent.
    Uniquement en semaine, 8h30-12h30 et 13h30-17h30. En dehors des horaires, contacter la plateforme nationale.
    .
  • La plateforme internet, allo119.gouv.fr : Un formulaire à remplir en toute discrétion, par les enfants eux-mêmes ou les proches témoins de maltraitance.
    .
  • En cas d’urgence ou de danger grave et immédiat :
    • 15 : SAMU
    • 17 : Police
    • 18 : Pompiers
    • 112 : Urgences

En pratique, en 2019, le budget départemental était de 158,5M€ (hausse de 24%), avec la création de 62 nouvelles places d’urgence, portant la capacité à 100 places et 162 nouvelles places en accueil collectif entre 2017 et 2021, portant la capacité à 879 places, mais aussi 12 MECS (Maison d’enfants à caractère social), 20 LVA (Lieux de vie et d’accueil), 2 structures expérimentales et un Foyer de l’enfance.