Ce vendredi en conférence de presse Carole Delga Présidente de la Région Occitanie annonce un plan régional d’urgence économique et solidaire de 250 millions d’euros. « Quand vous êtes en responsabilité, quand vous êtes présidente de Région, il faut avoir une volonté inflexible […] Être Présidente de Région, c’est rassembler les gens. C’est donner les moyens, et c’est maintenir le cap contre vents et marées.

Solidarité et urgence économique : 250 millions d’euros

La région Occitanie a voté un plan régional d’urgence économique et solidaire de 250 millions d’euros. Un plan avec deux orientations : 125 M€ pour protéger, et 125 M€ pour préparer l’avenir face à la crise.

« La paix, ça se travaille tous les jours »

« Dans la vie et dans l’humanité, il n’y a pas de certitudes. On pensait que les grandes épidémies, c’était fini […] C’est comme la question de la paix. Certains pensent que c’est évident, et que ça durera. Non ! La paix, ça se travaille tous les jours. » Une Présidente très philosophe ce vendredi, et dans la réflexion du jour d’après. Capable d’avancer les atouts du programme de la Région, déjà en phase avec un changement de paradigme à venir.

Entre le développement du « consommer local » et la campagne « face à face » comme « j’achète dans ma zone, » campagne presque « prémonitoire » selon ses mots, Carole Delga abordera les questions de la filière alimentaire, comme celles de la souveraineté sanitaire. Agroécologie, fluidité et facilité des transports collectifs, énergie renouvelable, politique pour « une région à énergie positive« , désormais la volonté de « relocaliser les productions essentielles, » peut légitiment devenir une priorité.

L’après-crise du coronavirus est déjà dans les tuyaux. En comptant sur la possibilité de pouvoir réorienter des crédits européens récemment validé par la commission, Carole Delga prévoit entre autres, certes de : « conserver notre ouverture à l’international, mais de relocaliser les productions essentielles. » Ainsi, 30 M€ seront alloués à la relocalisation d’entreprises, et 15 M€ consacrés la Recherche. Avec un dispositif réactif et « très simple d’utilisation pour les entreprises, » précise la Présidente.

« La richesse, c’est le bien-être des gens »

Pour la Présidente de Région, la notion de relocalisation ne se fait pas dans l’isolement : « Le monde doit être une ouverture, il faut en prendre le meilleur. C’est-à-dire la rencontre. Quand on rencontre les gens, on construit la paix. » User de la mondialisation au seul bénéfice de la rentabilité montre peut-être toutes les limites du système : »on doit travailler sur de nouveaux modèles de développement, l’indicateur de la richesse, ça ne peut pas être que le PIB. La richesse, c’est le bien-être des gens. C’est l’impact environnemental […] On ne peut pas être que dans une logique financière. C’est l’être humain qui doit être au coeur de nos préoccupations, » explique Carole Delga.

Une commande de 10 millions de masques 

La région a commandé 10 millions de masques pour un coût de 14,2 millions d’euros. Du matériel essentiellement destiné aux maisons de retraite, aux professions libérales et bien évidemment aux personnels hospitaliers. La première livraison de 4 millions de masques devrait arriver ce week-end. Avec ce même objectif de protection, un budget d’un million d’euros est prévu pour les entreprises qui souhaiteraient réorienter leur production, afin de fabriquer des masques. Cette enveloppe concerne aussi les fabricants de masques, en capacité d’augmenter leur production.

Transport à la demande pour les soignants

Dès lundi, une offre de transport à la demande sera proposée aux personnels soignants qui habitent hors agglomération. Les soignants devront organiser et réserver la veille. Ce sont quatorze groupements hospitaliers qui sont concernés.

Pour aider les entreprises

Avec 600.000 entreprises en Occitanie, la Région va aider les entreprises lorsque la baisse du CA atteint les 40% à 50%. Pour l’heure, 14% des salariés sont en chômage partiel.

À noter, la création du « Fonds de solidarité exceptionnel Occitanie » avec 50 M€ pour les très petites entreprises jusqu’à 10 salariés. Compter aussi sur un « Fonds de solidarité » de 5 M€ pour les associations, et un dispositif de 10 M€ « Entreprise en crise de trésorerie Covid » pour les entreprises de plus de 10 salariés.

Plus spécifiquement, 1,2 M€ seront dédiés à la pêche et à la conchyliculture. Un plan à l’attention des viticulteurs est en cours.

Question avenir, la Région met en place 15 M€ avec « un prêt Rebond Occitanie » géré par Bpifrance, et elle crée « un Pass Rebond Occitanie » doté aussi de 15 M€ pour soutenir l’investissement des entreprises.

Formation : un budget est prévu pour les entreprises qui souhaitent utiliser la période de confinement pour proposer des formations à leurs salariés.

Soutenir le tourisme en Occitanie

Avec la sortie du confinement, 2,5 millions d’euros seront débloqués pour soutenir le tourisme en Occitanie. Occasion aussi pour le lancement du concept « prendre des vacances dans ma zone » lorsque celles-ci seront autorisées.