Ce vendredi 3 avril, « L’hôpital est soumis à une pression considérable ». Jour 18, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Suivez cet article aujourd’hui [03-04-2020 : Mis à jour tout au long de la journée _]

VOIR AUSSI : Mémo : Jour 17 COVID-19, « municipales, un second tour en octobre ? »

Si le confinement n’a débuté que le 17 mars, celui-ci devrait être prolongé au-delà du 15 avril, alors que le pic de l’épidémie n’a toujours pas été atteint, malgré plus 4.500 morts, et que « L’hôpital est soumis à une pression considérable », pour reprendre l’expression du Premier ministre, Édouard Philippe.

18 patients transférés du Grand Est vers la région Occitanie 

Dans le cadre de la « solidarité nationale » avec les établissements hospitaliers les plus en tension, des transferts de patient atteints du Covid-19, depuis la région Grand Est, se déroulent depuis quelques jours, vers de nombreuses régions de France, dont l’Occitanie.

Face à la situation sanitaire, 12 premiers patients de la région Grand Est ont été transférés par voie aérienne vers des établissements hospitaliers publics et privés dans l’agglomération toulousaine, à Montauban et à Cahors. Cet après-midi, 6 patients ont aussi été transférés.

Une lueur d’espoir dans le Grand Est ? Selon, le directeur de l’agence régionale de santé (ARS) du Grand Est, Christophe Lannelongue, il y a dans le Grand Est, « une stabilisation du nombre de personnes prises en charge en réanimation », et « nous aurons passé le cap avant le 25 avril ». Une « lueur au bout du tunnel » pour le directeur, dans une région à l’avant-garde de l’épidémie.

Face à la crise sanitaire, bac et brevet seront validés en contrôle continu

Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, « l’ensemble des épreuves du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sera validé en contrôle continu » en 2020. En pratique, « le fait de rester jusqu’au 4 juillet est une condition sine qua non pour obtenir le diplôme. »

Si presque l’ensemble des épreuves se déroulera sur la base des résultats obtenus lors des premiers trimestres de l’année, donc sans épreuve finale, il n’en est pas de même pour l’épreuve de bac français, selon le ministre, « les épreuves orales de français, elles, sont maintenues. Nous l’organiserons à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet si les conditions sanitaires le permettent.​ »

En parallèle des rattrapages seront possibles, pour « les candidats ayant obtenu entre 8 et 10 [qui] pourront passer des oraux de rattrapage dans les conditions habituelles. Autrement dit, nous gardons le principe de rattrapage au début du mois de juillet. »

Près de 60 soignants volontaires d’Occitanie, pour une mission d’appui en Île-de-France 

La mobilisation des équipes soignantes se poursuit en Occitanie, près de 60 soignants de toute la région Occitanie se sont portés volontaires pour aller prêter main-forte à des équipes hospitalières en Île-de-France. Il s’agit d’infirmiers expérimentés en réanimation exerçant soit dans des établissements hospitaliers publics et privés, soit en libéral, soit dans un autre cadre (Retraités, en reprise d’études, militaire, Conseil Général, CPAM, Education Nationale…).

Ces professionnels de santé sont pour certains déjà opérationnels en région parisienne. Les autres seront très rapidement sur place pour une mission d’appui dont la durée est de l’ordre de 5 à 6 jours.

L’Académie de médecine recommande « le port d’un masque ‘grand public' »

L’Académie de médecine a recommandé, ce vendredi, « le port d’un masque ‘grand public’, aussi dit ‘alternatif’, soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ».

La situation dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé

VOIR AUSSI : Coronavirus : 983 hospitalisations en cours et 120 décès, en Occitanie

Selon le décompte de l’Agence France-presse, le nombre de décès atteint plus de 50.000 personnes et près d’un million de personnes contaminées par le Covid-19.