« Je suis ravie que les travaux soient terminés. Cela va améliorer tant le bien-être des habitants de Castelnau-le-Lez que l’accès des voitures entre Montpellier et Castelnau-Le-Lez ». Pour le discours de Jackie Galabrun Boulbes, on n’en saura pas plus. Une minute, montre en main.

Vraiment pas très prolixe, la 1re Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole. Heureusement, le service Presse de la Métropole avait été efficace et avait transmis à la presse, les informations essentielles.

Travaux : 5 077 014 millions d’euros

Un vent polaire balayait ce 29 février, la place du Général de Gaulle à Castelnau-Le-Lez. Ces quelques dizaines de mètres carrés étaient au cœur de toutes les attentions. Et pour cause, après plusieurs mois d’importants travaux, la place était officiellement inaugurée. Entièrement modernisée, judicieusement repensée, les travaux ont coûté 5 077 014 millions d’euros en tout dont 25% soit 1 269 253 millions d’euros, financés par Montpellier Méditerranée Métropole. Le reste a été entièrement financé par différents aménageurs privés.

VOIR AUSSI : [VIDEO] À Montpellier, quel avenir pour les cyclistes ?

Les amoureux du vélo apprécieront

Situés à quelques mètres de là, la première vice-présidente de la Métropole, accompagnée du Maire de Castelnau-Le-Lez, Frédéric Lafforgue, ont souhaité inaugurer, dans le même temps, les travaux d’aménagements de l’avenue Roger Salengro. Ces travaux-là ont été financés à hauteur de 330 000 euros par la Métropole de Montpellier, présidée par Philippe Saurel et représentée ce matin par Jackie Galabrun Boulbes. Les amoureux du vélo apprécieront de voir qu’une large bande cyclable à double sens a été prévue pour faciliter les déplacements à bicyclette ou en trottinette, ou encore à pied.

La cérémonie de ce matin s’est terminée dans l’émotion par le dévoilement d’une belle plaque blanche en hommage au brigadier-chef Ronan Pointeau, qui a vécu sur le secteur de Castelnau-Le-Lez durant de nombreuses années, en présence notamment de la maman du défunt soldat, de nombreux jeunes amis du soldat, ainsi que de la députée Patricia Mirallès et de Jean Pierre Grand, Sénateur de l’Hérault.