[VIDEO] Montpellier : Nous sommes veut doper la participation citoyenne, « parce que n’importe qui peut proposer n’importe quoi »

Une mangeoire et une plateforme pour doper la participation citoyenne, c'est peut-être ça la méthode Nous Sommes.

[VIDEO] Une mangeoire et une plateforme pour doper la participation citoyenne, c’est peut-être ça la méthode Nous Sommes.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] #NousSommes lance son programme et inaugure sa permanence, avec « un nouvel espoir » pour Montpellier

Lors de l’inauguration de son local de campagne, en début d’année, le collectif avait lancé au grand public sa plateforme collaborative pour tout à la fois, améliorer et co-construire son programme, à l’échelle des quartiers de la Ville, avec pour vocation de perdurer… après la campagne.

Un peu moins de deux mois après, les deux colistiers d’Alenka Doulain, Arnaud Matarin et Maud Le Hay faisaient le point sur l’outil, aux Jardins partagés de la Maison Pour Tous Melina Mercouri.

Pour les militants, « alors que le candidat sortant Philippe Saurel refuse tout débat et n’ose pas défendre son bilan en matière de démocratie, NousSommes innove et met en place des dispositifs afin de faire participer le plus grand nombre à la chose politique dans le but de faire renaître l’espoir au niveau local et d’enrayer l’abstention. »

Explications d’Arnaud Matarin et de Maud Le Hay :

Au-delà, de la présentation, les deux colistiers cherchaient aussi à faire un clin d’œil à la tête de liste, « N’importe qui », Rémy Gaillard avec une invitation, toute trouvée, pour cette mangeoire à propositions : « parce que n’importe qui peut proposer n’importe quoi ».