La manifestation, interdite par la Ville et la Préfecture, a bien lieu ce mardi 25 février, mais elle a été encerclée par un dispositif policier.

VOIR AUSSI : Montpellier : Maire et Préfet prennent chacun un arrêté, pour interdire le « Karnaval des Gueux »

Ils étaient plusieurs centaines à s’être massés, ce samedi au Peyrou pour fêter ce « Karnaval », un peu particulier, en espérant pouvoir arpenter le centre-ville interdit.

Ils n’auront pas pu aller bien loin, avant que le dispositif policier ne les encercle, Boulevard Henri IV, laissant plusieurs heures durant, les « karnavaliers » s’égosiller et danser dans une ambiance morose en attendant d’être libérés du dispositif.