« Le Maire de Montpellier, soutien de la première heure de La République en Marche, tente aujourd’hui, par une ultime pirouette judiciaire dont il est coutumier, de camoufler son inaction sur la perte de l’implantation de la cour administrative d’appel à Montpellier.

C’est bien beau d’arriver après la bataille mais comme le dit l’adage : « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ».

Or c’est bien le Maire sortant qui n’a pas su fédérer l’ensemble des acteurs locaux pour défendre ce dossier. C’est encore le Maire sortant qui n’a pas obtenu une seule compensation de l’Etat depuis la perte du statut de capitale régionale, réforme qu’il avait ardemment soutenue. A force de se perdre en polémiques stériles et en rivalités qui n’intéressent personne, Philippe Saurel conduit notre ville et notre métropole vers le déclin.

Annonce - Pub - Advertisement

Il est temps de retrouver de la sérénité, du consensus et du sérieux pour que Montpellier regagne toute sa place dans les villes et métropoles qui comptent dans notre pays. »

Julie Frêche
Présidente du groupe

Annonce - Pub - Advertisement