Applications d’espionnage, pour les particuliers : c’est toujours de plus en plus facile de suivre les activités d’une personne sur son smartphone, sans qu’elle le sache.

Ce n’est pas du cinéma. Concentrés de technologies, certains programmes font des prouesses, comme à Hollywood. Dès qu’ils sont installés, ils permettent de tout surveiller : SMS, médias sociaux, et bien évidemment les appels entrants comme sortants. Plus pratique, enfin ! Cela dépendra de l’usage et des intentions, ces programmes peuvent donner la localisation du propriétaire du smartphone.

Indétectable et très facile à utiliser, il y en a beaucoup sur le marché, et inutile ici, de vous en faire un listing, ou de vous en vanter les qualités en faisant un rapide comparatif.

Mais le premier geste d’espion que ce soit pour des raisons conjugales, des raisons commerciales, ou encore politiques : le premier geste, à ce niveau basique de technologie, sera d’installer le logiciel de votre choix sur le smartphone de votre cible.

De la visualisation de l’écran du périphérique cible en temps réel à l’enregistrement de toutes les activités de l’utilisateur, une question pratique se pose : est-il possible d’installer un logiciel espion sur un téléphone portable à distance, sans toucher physiquement à l’appareil cible ? Une question légitime, et une réponse rassurante : c’est non ! Bon ? Ça fait du bien de le savoir, ou de le croire. Au niveau des consommateurs d’applis, ce n’est peut-être qu’une question de temps, ou de marché. Rien ne serait plus logique, comme un virus que l’on enverrait sur un ordinateur par e-mail, dans une chaîne, par SMS ou par Bluetooth, autres possibilités offertes sur un smartphone (sacrés téléphones intelligents), rien ne serait donc plus logique, que le logiciel puisse s’installer tout seul, discrètement. Mais, parait-il, pour l’heure, pour les particuliers, c’est impossible !

Si certains mettent leur téléphone dans un four à micro-ondes, le temps d’une conversation, ou d’une réunion, comme un clin d’oeil à Edward Snowden, une réalité non augmentée vous dit : “bienvenue dans la matrice.