[Communiqué de presse] La chasse aux sorcières comme réponse aux mouvements sociaux

Ce matin, mardi 5 novembre, 4 perquisitions et arrestations de militants montpelliérains ont eu lieu dont celle d’un militant du NPA 34.

Mis en garde à vue, ils sont suspectés d’avoir en avril 2018 détruit le système informatique de la fac Paul Valéry en plein mobilisation contre Parcours Sup.  Pour contrer la détermination des étudiants-es très impliqués-es dans le refus de Parcours Sup, le président de l’université avait décidé de faire passer les examens en ligne. Des étudiants-es avaient alors décidé de bloquer les serveurs informatiques de l’Université.

Aujourd’hui on veut faire payer à 4 personnes l’attitude réactionnaire du président de l’Université, attitude qui n’était d’ailleurs pas partagé par tout le corps enseignant.

Pour réparation le président demande 200 000 euros !

Le NPA 34 demande la libération immédiate des 4 étudiants, il s’associe à la campagne de soutien financier sur la fac.

NPA 34