L’annonce des condamnations des prisonniers politiques catalans est, selon la presse espagnole, pour lundi prochain 14 octobre.

Nous avons toutes les raisons de craindre des peines très dures, en raison du maintien des chefs d’accusation, de l’attitude du gouvernement, de la répression organisée. Si elles se confirment, ces peines constitueront une atteinte d’une très grande brutalité contre les droits fondamentaux dans un pays voisin réputé démocratique, à l’encontre de dirigeants politiques et associatifs qui n’ont jamais appelé à la violence.

En mai dernier, la LDH et la Carmagnole ont organisé les «6 heures pour les prisonniers politiques catalans» de défense des droits démocratiques et pour la libération des prisonniers politiques. Nous appelons à continuer et à renforcer la solidarité. Notre Région a un lien historique puissant avec la lutte contre le franquisme. La présence ici de nombreux Républicains, obligés de fuir la dictature et la mort, renforce ce lien. Aujourd’hui, Montpellier est jumelée avec Barcelone. Tout cela consolide ces liens et l’exigence de solidarité avec le peuple catalan.

Nous ne pouvons rester inertes, alors que des militants associatifs et politiques risquent des années de prison pour avoir exercé des droits fondamentaux, comme le droit de vote, ou réclamé le droit à l’autodétermination, reconnu dans les chartes internationales.

Il s’agit maintenant d’être prêts à se mobiliser, sous peu, pour la liberté des prisonniers et la défense des droits démocratiques.

Nous proposons d’organiser un premier rassemblement devant le Consulat d’Espagne (angle rue Marceau et boulevard Gambetta) dès le lendemain de la publication des sentences. Organisons entre nous des contacts et une chaine téléphonique pour assurer la présence de toutes et de tous.

RASSEMBLONS NOUS MARDI 15 OCTOBRE 2019 à partir de 12h30 devant le CONSULAT d’ESPAGNE (angle rue Marceau – Gambetta) 

La LDH
La Carmagnole