À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, le musée Fabre présente, jusqu’à la nouvelle année, une exposition entièrement consacrée : « La Rencontre » appelée aussi « Bonjour Monsieur Courbet ! »

« La Rencontre » (1854) est un chef-d’œuvre emblématique, de Gustave Courbet et du musée Fabre. Elle commémore l’arrivée de Courbet en Languedoc en mai 1854, à l’invitation du célèbre collectionneur montpelliérain Alfred Bruyas. Cette mise en scène scelle le partenariat de Bruyas avec Courbet grâce auquel ce dernier conquiert son indépendance financière.

« Devrais-je parcourir le monde entier, je suis sûr de trouver des hommes qui comprendront ; n’en trouverais-je que cinq ou six, ils me feront vivre, ils me sauveront. » Gustave Courbet à Alfred Bruyas le 3 mai 1854,

Présentée pour la première fois au grand public au cours de l’Exposition universelle de 1855 et acceptée de justesse, cette œuvre est l’une des plus commentées tant dans les comptes rendus de l’Exposition que dans la presse satirique. C’est à ce moment que l’œuvre acquiert son surnom « Bonjour Monsieur Courbet ! »

À l’occasion de cette exposition, le musée Fabre présente des œuvres inédites et insolites :

  • L’Impossible rencontre (2019) réalisée spécialement pour l’exposition par le peintre Yan Pei-Ming
  • Une œuvre multimédia de l’artiste Ei Arakawa Fortune
  • Three Figures after Courbet (1965) peinte par Robert de Niro Sr, le père du célèbre acteur de cinéma
  • Des documents rares et étonnants qui témoignent de la célébrité de l’œuvre : un timbre, des coupures de presse et de nombreuses caricatures

Pour aller plus loin, une conférence sur « Courbet », sera proposée jeudi 3 octobre à 18h30, par Valérie Bajou, auteur de l’ouvrage « Courbet. La vie à tout prix », en partenariat avec la librairie Sauramps. Entrée libre dans la limite des places disponibles