Montpellier-web-commercants
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

[DIRECT] Samedi 7 septembre 2019, les Gilets Jaunes tentent de faire de Montpellier, la « capitale nationale des Gilets Jaunes ».

Le rendez-vous a été donné sur la place de la Comédie à 14 heures, avec comme idée : « la plus grande manifestation à Montpellier contre la politique du gouvernement Macron », selon les promoteurs de l’évènement.

Ce samedi est une journée test pour les Gilets Jaunes. Après avoir lancé sur les réseaux sociaux de nombreux appels à manifester, ils vont pouvoir mesurer leur capacité à rassembler. Il est à noter que neuf villes ont lancé leur appel national de rentrée.

>> [DIRECT] Suivez le fil de la mobilisation : 18h30 – 14h00

19h30 – Montpellier, retour au calme

18h30 – Fin du direct : affrontements incessants entre les manifestants et les forces de l’ordre

18h00 – Les affrontements se poursuivent dans le centre-ville de Montpellier

Au total sur la journée, presque 2000 participants et plus d’une centaine de Blackblocs, très actifs et déterminés.

17h00 – Déploiement des forces de l’ordre sur la place de la Comédie

Début d’un jeu du chat et de la souris, dans les rues et sur la place de la Comédie à Montpellier, entre les forces de l’ordre et les Gilets Jaunes, avec des Blackblocks, à leur tête.

16h25 – Tensions sur la place de la Comédie

Les tensions continuent, alors que certains manifestants jettent des projectiles sur les forces de l’ordre.

16h10 – Feux de poubelles

Dans la déambulation, certains profitent de l’occasion pour mettre le feu à des poubelles, dans l’espoir de ralentir les forces de l’ordre.

15h59 – Les forces de l’ordre protègent la préfecture

Comme depuis le début de la mobilisation des Gilets Jaunes, les forces de l’ordre protègent les abords de la Préfecture.

15h40 – Voiture de la police municipale en feu dans la rue Saint Guilhem

Les explications sont pour le moment confuses, sur les causes de l’incendie, certains auraient vu des BlackBlocks jeter des projectiles sur le véhicule. Nous devrions en savoir plus dans le courant de l’après-midi.

15h20 – Retour Comédie

Les Gilets Jaunes sont confus dans le trajet de leur mobilisation. Les plus radicalisés sont en tête.

15h00 – Gare, premiers affrontements

Gare Saint-Roch, les premiers projectiles sont partis des rangs des Gilets Jaunes, avant que les forces de l’ordre répliquent, renforçant le climat devenu très tendu.

14h50 – Manifestation en marche, avec pétards et fumigènes

Les Gilets Jaunes sont très remontés, ils se dirigent vers la Gare Saint Roch et les forces de l’ordre.

14h25 – Motivation en chansons et les terrasses de la Comédie se rangent…

Motivation en chansons avec un grand classique de la mobilisation : « On est là ! on est là !  Même si Macron ne veut pas, nous on est là… Pour l’honneur des travailleurs et pour un monde meilleur, même si Macron ne veut pas : nous on est là ! » 

Les commerçants rentrent les terrasses, précaution pour la suite de l’après-midi.

14h00 – Début de la mobilisation, dans le calme

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.