« Je suis convaincue que le plus grand danger ce n’est pas le fait d’être inactif. Le plus grand danger c’est lorsque les politiques font semblant d’agir alors que rien n’est fait, sauf de belles campagnes de communication » a dit hier Greta Thunberg à l’Assemblée Nationale.

Le Maire de Montpellier, Philippe Saurel, vient malheureusement d’en apporter la pire des caricatures.

Annonce - Pub - Advertisement

Présidant le Conseil de Métropole réuni hier soir, Philippe Saurel s’est ainsi adressé à un élu de la commune de Castelnau-le-Lez. Sur un ton amusé : « Monsieur Rouillaud, vous devriez déclarer l’état d’urgence climatique à Castelnau. Vous feriez un énorme coup. Pourquoi vous ne le faites pas ? Faites-le ! Je vous donne une clé de la victoire. »

 

Car pour Philippe Saurel, déclarer l’état d’urgence climatique, comme il l’a fait la semaine passée au Conseil Municipal de Montpellier, cela relève d’un vulgaire coup de communication. Électoraliste bien entendu.

Du cynisme climatique à l’état pur. 

Alors que la liste des écologistes emmenée par Yannick Jadot est arrivée en deuxième position à Montpellier aux dernières élections européennes avec près de 20%, Philippe Saurel cherche à flatter l’électorat écolo et à faire oublier son bilan calamiteux.
La ligne 5 de tramway aurait dû être inaugurée durant ce mandat. Un tramway censé desservir le campus et les quartiers Ouest, offrir une alternative à la voiture à des milliers de Montpelliérains.
Philippe Saurel l’a volontairement repoussé aux calendes grecques.

Au prix d’une asphyxie automobile insupportable. 

Depuis 2014, plus aucun budget n’a été mobilisé pour équiper Montpellier en pistes cyclables sécurisées. En matière de vélo, Philippe Saurel n’a strictement rien fait de concret.
Au lieu de cela, il a préféré inaugurer une deuxième autoroute de 23 km. Une autoroute où circulent désormais plus de 150 000 véhicules chaque jour au cœur de la Métropole. Une autoroute qui constitue la première source de pollution de Montpellier.
Tout un symbole.
Philippe Saurel ou le cynisme climatique à l’état pur.
Pour Europe Ecologie – les Verts Montpellier,
Manu Reynaud, porte-parole
Annonce - Pub - Advertisement