Grève des notes au Bac : « le ministre préfère un Bac bidon au dialogue avec les personnels de l’éducation »

L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

[VIDEO] Un Jean-Michel Blanquer qui se veut rassurant sur le résultat du bac vendredi 5, mais les enseignants qui participent à la grève des notes restent déterminés et poursuivent leur action malgré les menaces de sanctions.

Guerre des chiffres et méthode : le collectif « Bloquons Blanquer » annonce 126.000 copies retenues, le ministre de l’Éducation donne le chiffre de 50.000. Méthode adoptée pour fournir coûte que coûte les résultats :  s’il manque une note d’une épreuve à l’examen, ce sera la note de contrôle continu qui sera prise en compte. Phase deux : une fois la note du bac connue, c’est la meilleure note qui sera retenue.

Ambiance ce matin à Montpellier : 

Profs en grève

La déclaration sur la place de Comédie s’est faite à 10h30 (voir vidéo ci-dessous) et à 14h00 un rassemblement est annoncé devant le rectorat, rue de l’Université avec une audience possible des représentants du mouvement.

« Le ministre a choisi l’épreuve de force »

« Nous sommes 2000 profs à retenir les notes en étant en grève… » Pour les grévistes : « le ministre a choisi l’épreuve de force ». Ils dénoncent un chantage et des menaces. Le système de notation envisagé pour livrer les résultats ce 5 juillet est selon eux : « un véritable scandale […] le ministre préfère un Bac bidon, au dialogue avec les personnels de l’éducation. »

Voir aussi : Académie de Montpellier, grève du rendu des notes du baccalauréat

Pour Jean-Michel Blanquer une priorité : « nous avons le devoir de garantir la remise des résultats du baccalauréat à chaque élève au moment prévu. »

Blocage du rendu des notes, profs absents des jurys

14h00 – une cinquantaine de professeurs de l’académie de Montpellier étaient présents devant le rectorat. Entre les correcteurs et correctrices en grève des notes et aussi des profs qui ont refusé de participer dans certains jurys qui délibèrent sur l’obtention du bac, ne sachant pas s’ils portaient un avis sur de vraies notes des épreuves du Bac, ou sur des moyennes de contrôles continus, la délégation devant le rectorat a lu un communiqué de presse pour dénoncer les irrégularités, vidéo :

Ensuite la liste des jurys ayant fait l’objet d’irrégularités avec la description des dysfonctionnements a été déposée à l’accueil du rectorat. La délégation n’aura pas été reçue pour s’exprimer sur une situation jugée alarmante.

[VIDEO] Dépôt de la liste où « les délibérations se seront déroulées avec des irrégularités »

Extraits : Un document interne définit dans la pratique, le détail de la méthode adoptée en cas d’absence de notes. Concernant les candidats avec un livret scolaire : « ils se voient attribuer provisoirement la note moyenne de leur bulletin scolaire pour la discipline concernée ». Pour les candidats sans livret scolaire : « une note provisoire leur est attribuée en cohérence avec les autres notes déjà obtenues.»

Enfin : « ces notes provisoires permettront de procéder à une publication complète dès le 5 juillet. Les listes des candidats concernés seront soigneusement établies afin qu’ils soient informés de cette situation. » Viendra ensuite le temps: « d’expliquer aux candidats et aux familles les modalités retenues. »