La direction de Port Sud de France est bien contrainte de constater l’absence totale d’engagement du groupe Dubaï P Word sur le trafic des conteneurs et sur les Méga Yachts. Rien ne s’est passé depuis la fameuse conférence de presse en octobre 2017, annonçant la convention de partenariat, contre laquelle nous avions exprimé nos plus grandes réserves.

Hélas, l’expérience nous a donnés raison, comme nous avions raison sur le Projet d’Interlland de Poussan, donnant la primauté aux camions, sans fondement réel en termes d’investissement ou de trafic. Fort heureusement les propositions que nous avions faites lors de notre rencontre avec la Région pour une réorientation des investissements sur la Zone Zifmar, afin de sortir de nouveaux espaces pour les activités sur la zone portuaire (stockage, conditionnement, plate-forme intermodale avec le fluvial et le rail) ont été entendues et actuellement mises en chantier.

La Région a décidé aujourd’hui de reprendre en main le dossier du trafic des conteneurs plutôt que de s’en remettre à d’hypothétiques opérateurs. C’est une bonne chose.

Annonce - Pub - Advertisement

Quant à la Marina pour Méga Yachts, il est encore temps pour le Port Sud de France de revoir sa copie en engageant plutôt le chantier de l’équipement en bornes électriques des postes d’accostage des ferries et des bateaux de croisières dont le trafic est en augmentation, afin de réduire la pollution que ce trafic génère durant les temps d’escales, et ce, pour un port plus propre.

Les Élus de Puissance Sète – le Rassemblement au Conseil Municipal de Sète
Les Élus de Thau Avenir au Conseil Communautaire de Sète agglopôle Méditerranée

Annonce - Pub - Advertisement