Tribune de Manu Reynaud, représentant des écologistes à Montpellier EELV

Une fois de plus, Philippe Saurel « oublie » de déposer des dossiers de financement à temps : incompétence ou inconséquence ?

Mobilités, tourisme, commerce : régulièrement, l’État comme la Région lancent des appels à projets à destination des collectivités territoriales.
L’idée est simple. Ne pas jeter l’argent public par les fenêtres, mais aider en priorité les territoires porteurs de projets concrets. Dit autrement, un appel à projets ou à candidatures c’est donner un coup de pouce aux élus qui bossent leurs dossiers et les défendent avec conviction.

Dans ce registre, Montpellier brille par son absence.

Déjà, en 2018, la Métropole et la Ville n’avaient pas daigné déposer de dossier de candidature à l’appel de la Région pour la promotion touristique des Grands Sites d’Occitanie. Au détriment des acteurs locaux de l’hôtellerie et de la restauration notamment.
Le 15 avril dernier, le Ministère de l’Écologie relevait les candidatures de l’appel à projets « Fonds mobilités actives – Continuités cyclables« . Une fois de plus, aucune trace de la Métropole de Montpellier dans les dossiers déposés censés permettre le financement de grands aménagements cyclables. Pour le Plan Vélo XXL, on repassera.
Idem le 30 mars au moment de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures dans le cadre de l’opération « Revitalisation et animation des commerces » initiée par le Ministère de l’Économie pour venir en aide aux commerces de centre-ville impactés par la crise des Gilets jaunes. Toujours aucun dossier en provenance de Montpellier.
Pour le soutien au centre-ville on repassera.

Les uns après les autres, ces couacs interrogent.

Que fait le Maire ? Que font les membres de l’équipe municipale ? Que font les membres du Cabinet du Maire ? Passent-ils leurs journées sur Twitter au lieu d’instruire des dossiers utiles aux Montpelliérains ? Passent-ils leurs journées sur Twitter au lieu de travailler à préparer l’avenir de Montpellier ?

Incompétence ? Inconséquence ?

En attendant, ce sont les Montpelliérains qui en font les frais.
Manu Reynaud
Annonce - Pub - Advertisement