Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Christophe Castaner l’a reconnu : « Je n’aurais pas dû employer le terme attaque. » Un mot utilisé par le ministre de l’Intérieur, après l’irruption de dizaines de manifestants le 1er mai dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Très critiqué après avoir évoqué une « attaque » à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière en marge de la manifestation du 1er-Mai à Paris, Christophe Castaner a donc reconnu ce vendredi 03 mai que le terme n’était pas approprié.

24 heures de polémique, et le ministre a jugé qu’il aurait dû utiliser le terme « intrusion violente » Expression évoquée devant lui, par des responsables de l’hôpital parisien qu’il avait transformé en « attaque. »

« Accepter de revenir sur ces mots, ça ne me pose aucun problème », a-t-il poursuivi, lors d’une conférence de presse en marge de sa visite à Toulon.

Les images de « l’intrusion » :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Occitanie : Deux conventions pour développer le commerce local et renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments publics

Ce mardi 13 avril, la présidente de Région tenait une conférence de presse à l’occasion de la signature de deux conventions partenariales portant sur le développement du commerce et de...

[VIDEO] Hérault : Sonnés par « un coup de massue », les viticulteurs veulent des aides concrètes et vite

[VIDEO] Quelques jours après le déplacement terrain de sa voisine du Gard, Marie Thérèse Lecaillon auprès des arboriculteurs locaux, Jacques Witkowski était à son tour présent, ce lundi 12 avril,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES