Si Alexa a pu nous émerveiller, en nous donnant la météo en temps réel, en jouant de la musique, ou en nous tenant tout simplement compagnie, une enquête de l’agence Bloomberg révèle que l’assistant vocal produit par Amazon, a aussi eu le plaisir de nous écouter jusqu’à 9 heures par jour.

Des salariés basés au Costa Rica, en Inde ou en Roumanie ont ainsi pu écouter, jusqu’à 9 heures par jour, près d’un millier d’extraits sonores enregistrés par Alexa, l’assistant vocal, notamment présent dans les enceintes connectées Amazon Echo.

L’entreprise se défend auprès de l’AFP, mais ne nie pas, « les employés n’ont pas d’accès direct à des informations qui leur permettraient d’identifier une personne ou un compte ». Pourtant, la foire aux questions du site français d’Amazon ne le laisse pas supposer. Ainsi à la question « Alexa enregistre-t-elle toutes mes conversations? », la réponse commence bien par « Non. »

Alors qu’a pu bien enregistrer Alexa ? Interrogée par Bloomberg, l’entreprise américaine a assuré qu’il ne s’agissait que d’un « échantillon extrêmement petit », écouté dans le seul but « d’améliorer l’expérience client ». Du côté des anciens salariés, autre son de cloche, comme le rapporte le journaliste de Bloomberg, les salariés qui écoutaient de nombreux enregistrements par jour, pouvaient se retrouver à partager quelques saynètes amusantes, lorsqu’ils tombaient « sur des enregistrements qui auraient dû rester privés : une femme qui chante très faux sous sa douche, ou un enfant qui crie à l’aide, par exemple. »

Derrière cette pratique tout droit sortie d’un mauvais film de science-fiction se cache une réalité technique pour le géant Amazon : comment améliorer l’intelligence artificielle et la reconnaissance vocale ?

Et pour ça, l’entreprise américaine créée par Jeff Bezos avait tout prévu, la notice de l’appareil précise ainsi que toutes les données « peuvent être utilisées pour améliorer les systèmes ». Et malicieusement, le géant du web permet de désactiver cette fonction en allant dans les réglages de l’appareil. En somme, circulez, il n’y a rien à voir…

En pratique, Amazon n’est pas la seule entreprise à recourir à des écoutes humaines. Les trois autres grands fabricants d’enceintes connectées, Apple, Google et Microsoft, y recourent aussi, pour améliorer les performances de leurs produits.