Synonyme de vacances pour beaucoup, elles annoncent indéniablement l’arrivée de la saison touristique. Jusqu’au 12 avril, les concessionnaires s’installent sur les périmètres de plage autorisés et préparent l’ouverture de leur restaurant, buvette et activités nautiques, du 13 avril au 15 septembre, sans oublier les zones d’activités municipales.

Quatre établissements sont concernés : le Poisson rouge (rue Paul-Riquet), la Pirogue (impasse Tabarly), le Tam Tam beach (camping les Tamaris) et le Spot (Aresquiers), pour des activités de location de matériel, transat, matelas, buvette et restauration, sur une surface d’exploitation allant de 300 à 980 m². Selon la nature de leur activité et de leur surface, les exploitants de ces concessions paient une redevance annuelle à la commune de 6 000 à 30 000 €, et la Ville paye une redevance annuelle à l’Etat d’environ 14 000 €. Du 1er juillet au 31 août, de 9h à 20h, des animations sportives, ludiques, nautiques et culturelles ( Forme/santé/bien-être, Beach tennis, kite-surf, lire à la mer…) sont également proposées par les 16 ZAM : zones d’activités municipales.

Afin de lutter contre l’érosion des plages et éviter des activités sauvages et illégales, la concession des plages est soumise à une autorisation préfectorale. A Frontignan la Peyrade, c’est le cas depuis le 1er janvier 2014 pour une durée de 12 ans. Il revient à la Ville de s’assurer du bon usage et de la protection des kilomètres de plage du domaine public maritime de l’Hérault durant la saison (exploitation et entretien de la plage). Il s’agit notamment de vérifier les périodes de montage et démontage, le respect du libre passage sur le rivage de la mer, et s’assurer de la préservation des 7 km de littoral sauvage, milieu naturel d’une grande richesse mais aussi d’une grande fragilité. Pendant les 6 mois hors saison, celui-ci doit être intégralement remis dans son état naturel. Le pliage des établissements doit avoir lieu entre le 16 et le 30 septembre.