La France insoumise se mobilise pour mettre l’écologie au cœur de la campagne des élections européennes.

On ne peut dénoncer le dérèglement climatique sans s’attaquer aux causes qui sont organisés par M. Macron et de la commission européenne

Contrairement à Monsieur Jadot et EELV qui pensent qu’on peut négocier avec cette droite européenne au nom du « pragmatisme » et être favorable au libre marché ; la liste de la France insoumise à l’élection européenne, conduite par Manon AUBRY et Manuel BOMPARD ne se satisfait pas des compromissions (comme pour le glyphosate).

Et contrairement à eux, il nous est impossible de dissocier « fin du mois et fin du monde » et d’accepter de faire porter aux seules classes moyennes et populaire le poids de l’effort.

Nous militons pour réorienter le système de production et de consommation européen sur une trajectoire écologique et soutenable, et portons le projet :

  • d’imposer la « règle verte » afin d ‘évaluer l’ensemble des politiques publiques à partir de cette règle qui impose de « ne pas prélever sur la nature plus de ressources renouvelables que ce qu’elle peut reconstituer, ni de produire plus que ce que la nature peut supporter ».
  • de revoir les traités européens pour changer radicalement la donne et protéger notre écosystème.

Notre candidat Rhany Slimane sera ce vendredi 15 au coté des jeunes en grève pour le climat et samedi 16 mars sur l’esplanade Charles de Gaulle et notre candidate Pascale Le Néouannic sera dans le cortège parisien/ La France Insoumise de Montpellier  et toute la semaine sur les marchés, aux portes à portes et sur les réseaux sociaux.

Rhany Slimane et Pascale Le Néouannic,
candidats aux élections européennes sur la liste de La France insoumise