Et si, printemps rimait avec environnement ? Les beaux jours arrivent et avec eux, les envies de faire peau neuve de prendre soin de soi. Et si, on y ajoutait une touche de naturel et de zéro déchet ?

Favoriser les solides : savons solides, shampoings solides et même dentifrices solides, on n’en fait pas la pub, mais ils existent !

Annonce - Pub - Advertisement

Les savons : Savon d’Alep, Savon de Marseille (le vert, sans huile de palme) … ils sont nombreux les petits savons de nos grand-mères. Outre le fait de ne comporter que peu d’emballage (certains sont vendus en vrac), ils sont bien meilleurs pour notre peau s’ils sont bien choisis. À noter : Pour les peaux sèches et sensibles, préférez le savon surgras, saponifié à froid.

Le shampoing solide : une fois qu’on s’y intéresse, il y en a pour tous les goûts. Pour cheveux gras, sec, à l’orange, à la vanille, glamourous,…. À vous de trouver le vôtre et de le tester. Certes, ils sont plus chers (compter 10 euros), mais ils durent 3 fois plus longtemps. Le plus : ils ne comportent pas de conservateurs issus de la pétrochimie, contrairement à beaucoup de shampoings proposés aujourd’hui.

Le dentifrice solide : là aussi, il faut essayer. Qui ne tente rien … ! Certes, ils moussent moins qu’un dentifrice classique, mais ils sont tout aussi efficaces. Il paraît que c’est le brossage qui compte ! Certains peuvent donc ne pas plaire (le préféré de la rédac : celui de la marque Pachamamaï). Avec une brosse à dents en bambou (compostable) ou une brosse à dents dont vous ne changez que la tête (plus de 75% de plastique économisé par brosse à dents consommée), vous serez au top de la tendance Zéro déchet.

Remplacer le déodorant par du bicarbonate de soude

Ça vous fait peur ? Il ne faut pas. Remplacer son déodorant par du Bicarbonate de soude (fin à très fin) est une des actions les plus saines que vous pouvez faire à votre corps, et c’est 100% efficace. Mode d’emploi : après la douche, trempez vos mains humidifiées dans votre coupelle de bicarbonate (un ancien pot de crème peut aussi faire l’affaire) et frottez vos aisselles. Enlever le surplus.

Remplacer vos cotons et lingettes par les mêmes produits lavables : comment ne pas se laisser tenter au vu du nombre de cotons que nous jetons au quotidien ? Astuce supplémentaire : démaquillez-vous à l’huile végétale (coco, argan, noyaux d’abricot…), vous nourrissez alors sainement votre peau. Non, ce n’est pas trop gras. À vous de trouver l’huile végétale adaptée à votre peau.

Éliminer les cotons-tiges : on vous recommanderait bien de ne plus en utiliser du tout comme certains ORL le préconisent. Cependant, si vous ne pouvez vous en passer, mais que vous souhaitez tout de même économiser des centaines de cotons-tiges par an, il existe les Oriculi en bambou (avec choix de couleurs différentes, pour toute la famille et ça, on aime bien).

Laissez-vous tenter par la Cup

On en parle de plus en plus. La Cup est une protection hygiénique qui va s’utiliser à la place des serviettes, et des tampons pendant la période des règles féminines. Acte 100% écolo qui allègera votre poubelle chaque mois. Facile à mettre, vous faites des économies (une Cup dure 5 ans et elle coûte entre 15 et 30 euros). Renseignez-vous bien, pour connaître les plus efficaces, et comment la placer.

Pour que ce printemps rime avec environnement

Certes tout cela demande un investissement financier initial, et quelques recherches pour trouver les bons produits. Cela dit, grâce aux avis sur les sites internet, on est un peu mieux orienté. Le site recommandé par la rédaction : www.slow-cosmétique.com. Des produits sains, naturels, certifiés bons pour nous, et pour l’environnement.

1+1+1+1 peut devenir des millions alors, quand on sait que 174 millions de bouteilles de shampoings sont vendues (et jetées) chaque année en France, qu’attendons-nous ?

Annonce - Pub - Advertisement