L’agence de presse Reuters envisage de supprimer 26 postes dans son bureau français via un plan de départs volontaires, soit environ 30% des effectifs en France, dans le cadre d’un vaste plan de réorganisation du groupe dans le monde, selon une source syndicale.

Le projet, présenté mercredi aux organisations syndicales, vise un plan de départs volontaires sur 25 postes auquel s’ajoutent le non-remplacement d’un départ à la retraite et 4 créations de postes, a précisé cette source à l’AFP, confirmant une information du Monde.

L’agence de presse Reuters a été fondée à Londres en 1851, elle fait partie des agences de presse mondiales et généralistes. Les journalistes, rédacteurs, photographes et caméramans travaillent dans 196 pays pour Reuters à travers le monde. C’est l’information économique et financière qui fait son succès depuis les années 1960.

Annonce - Pub - Advertisement

Annonce - Pub - Advertisement