E. Macron avait promis durant sa campagne qu’il n’y aurait plus une seule personne contrainte de vivre dans la rue d’ici la fin de l’année 2017.

On constate cependant que l’extrême précarité touche de plus en plus de personnes, en particulier les personnes migrantes qui sont les premières victimes des mesures anti-sociales prises par ce gouvernement. Pendant que l’État organise le non accès aux droits des plus précaires, nous nous organisons pour tenter d’assurer des conditions matérielles de vie dignes pour chacun.e.

Dans un contexte de lutte populaire contre la pauvreté, nous réquisitionnons donc l’ancien foyer Bonnard (14 rue Bonnard, 34000 Montpellier).

Annonce - Pub - Advertisement

Nous occupons le foyer depuis le mercredi 6 février, par conséquent, toute expulsion serait illégale. Nous appelons toutes les composantes du mouvement social  en cours à venir nous soutenir, que ce soit par votre présence, votre aide dans l’aménagement du foyer ou encore vos dons (literie, matériel de cuisine, matériaux et outils de bricolage, nourriture…).

Les occupant.es de l’ancien foyer Bonnard.

Annonce - Pub - Advertisement