« Debout, debout, nous allons lutter, » slogan de La « Marche de la dignité » organisée en plusieurs colonnes de marcheurs venues de toute l’Espagne et qui avaient rassemblé des milliers de personnes pour dénoncer « l'urgence sociale,» en 2014 à Madrid. C’est la même idée qui anime aujourd’hui les Gilets Jaunes, et les colonnes de marcheurs vers Paris.

Celle qui est arrivée samedi à Montpellier était partie du Boulou, avec comme initiateur Paul. Ce Gilet Jaune avait participé à la marche, et au rassemblement à Madrid. Aujourd’hui, il fait partie de la colonne Sud qui se dirige sur Paris. Pour lui, communiquer et garder le contact sont aussi les objectifs de cette action : « on fait le relais, on met les ronds-points en contact [...] et on invite les gens à nous rejoindre pour la dernière étape… »



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :