Benoît Hamon annonce sa candidature aux élections européennes de mai 2019 « à la tête d’une alliance citoyenne. » Une association avec le Parti communiste ne serait pas exclue.

Je suis confiant, il y aura une unité de la gauche

Dans une interview au journal Le Monde, le candidat du PS à la présidentielle de 2017 dit ne pas vouloir se « défausser » à l’heure où « la gauche manque au débat politique » ; « Je serai candidat pour mener le combat en première ligne, à la tête d’une alliance citoyenne« , a-t-il déclaré. « Je veux d’abord construire une alliance citoyenne« , ajoute-t-il. « Puis nous parlerons avec des mouvements politiques, les communistes, Place publique (un mouvement fondé par des intellectuels, dont Raphaël Glucksmann-NDLR). Je suis confiant, il y aura une unité de la gauche.« 

Pour rappel, Benoît Hamon avait recueilli 6,36% des voix en 2017 pour ensuite fonder sa propre formation, Génération.s. Lors d’un entretien récent avec Libération, il expliquait qu’une campagne d’adhésion avait été lancée, en précisant que lui, n’avait pas encore sa carte. « Faut que j’adhère, je n’ai même pas encore eu le temps de le faire!« , avait-il avoué au média.

Une adhésion à 2 euros

C’est chose faite, un an et demi donc, après la création de Génération.s Benoît Hamon fait partie de son parti. Une adhésion à 2 euros, à quelques mois des élections européennes, Génération.s veut transformer ses membres, en adhérents.

Photo : Benoît Hamon à La Fête de l’Humanité, édition 2017 / ©lemouvement.info