À Montpellier, plusieurs organisations syndicales, de retraités et des mouvements étudiants et lycéens ont entamé la première journée de mobilisation de la rentrée.

La CGT et FO, les étudiants de l’UNEF et les lycéens de l’UNL contestent la politique "idéologique" du gouvernement. Ils protestent notamment, contre la hausse de la CSG, le gel des prestations sociales et le "projet de baisse des allocations chômage".

Un appel large à manifester

L’appel à la mobilisation était très vaste, réunissant retraités, acteurs du public, mais aussi ceux du privé, étudiants (Unef) et lycéens (UNL), provoquant même sur le réseau ferroviaire, "des perturbations mineures en Midi-Pyrénées, en Occitanie et en Aquitaine".



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :