Montpellier, le mercredi 16 mai 2018

La RD 600 (ex RN300) est une liaison importante desservant Sète et son port de commerce, ainsi que la station thermale de Balaruc les Bains. Elle constitue également une liaison privilégiée entre l’A9 et le littoral.

Le projet d’aménagement à 2×2 voies de la RD 600 s’inscrit sur le territoire des communes de Poussan, Balaruc le Vieux, Balaruc les Bains et Frontignan. Ces communes connaissent un dynamisme démographique et économique lié à la proximité de Sète mais également à leurs situations géographiques privilégiées, au pied du massif de la Gardiole, en bordure de l’étang de Thau, de la mer et de l’A9.

Le doublement de la RD600 entre l’A9 et le carrefour dit de la Peyrade à Frontignan répond à de nombreux objectifs :

– faciliter la desserte du port de Sète/Frontignan et en particulier du port régional pour accompagner son développement
– fluidification du trafic, compte tenu des enjeux économiques et touristiques que représente le territoire du Bassin de Thau,
– amélioration de la sécurité et du niveau de service de l’itinéraire,
– préservation de l’environnement notamment du fait de la présence des secteurs sensibles que sont l’étang de Thau et les captages
– possibilités de report de circulation de la RD2 vers la RD600 pour redonner à la RD2 un caractère de voirie urbaine et développer les déplacements alternatifs.

Le Département souhaite présenter au public les objectifs de l’opération. A cette fin, il organise du 22 mai au 22 août 2018, une concertation publique afin d’associer en amont les communes, les usagers de la route, les habitants, les associations locales, les représentants de la profession agricole et toutes les personnes intéressées à l’élaboration du projet.

Quatre réunions publiques sont programmées :

  • Le 22 mai à 18h, salle Bouvier-Donnat (La Peyrade) à Frontignan
  • Le 24 mai à 18h, salle polyvalente à Balaruc le Vieux
  • Le 29 mai à 18h, maison du peuple à Balaruc les Bains
  • Le 1er juin à 18h, salle polyvalente de la MJC à Poussan

Participation et information sur herault.fr

Coût de l’opération : 60 M€ TTC