Aujourd’hui, ils étaient près d'un millier de manifestants réunis à Sète, malgré le froid, à l’appel de la CGT pour lutter pour la défense de l’emploi en général et des services publics sur le bassin de Thau.

« Ce n'est plus En Marche, c'est en panne ! »
Alors qu’un plan de redressement financier prévoit la fermeture ou l’externalisation de certains services, avec à la clé la suppression d’une centaine d’emplois, Véronique MAUROY, Secrétaire de La CGT des Hôpitaux du Bassin de Thau (HBT), dé...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .