Pour la Journée Internationale contre les violences faites aux femmes du 25 novembre, les insoumis·es du 20ème arrondissement de Paris organisent une action à 10h30 au départ de la place Édith Piaf. Parallèlement, La France insoumise tient sa convention les 25 et 26 novembre à Clermont-Ferrand.

Alors même que des milliers de femmes ont pris la parole pour témoigner des violences qu’elles subissent et que le Premier ministre Édouard Philippe semble bannir l’usage de l’écriture épicène, dite écriture inclusive, le collectif « Féministes Insoumis·es » de lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, au sein de La France insoumise, a été initié par l’ancienne candidate aux législatives sur la 6ème circonscription du Nord, Amandine FOUILLARD. Âgée d’à peine 23 ans,

Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !