Solid'Art : La solidarité tient son salon d’art contemporain (© AM)

La solidarité tient son salon d’art contemporain au Zénith Sud.

Pour cette quatrième édition de Solid’Art, 70 artistes sont mobilisés aux côtés du Secours Populaire de l’Hérault. Le salon se tiendra les 24, 25 et 26 septembre 2021 au Zénith Sud à Pérols.

Pour Florian Neveu, commissaire du salon, cette quatrième édition est « l’édition de la maturité, celle d’un salon artistique, solidaire et accessible, avec 70 artistes, principalement issus de la Région et de la Métropole de Montpellier ». Les dons collectés permettront aux enfants accompagnés par le Secours populaire de partir en vacances, d’accéder à la culture, aux loisirs et aux sports. Chaque année, le Secours Populaire de l’Hérault aide 24 000 personnes dans le département.

Pendant 3 jours, 70 artistes sélectionnés par le comité artistique présidé par Michel Hilaire, conservateur du musée Fabre, exposeront et vendront leurs œuvres pour soutenir l’association.  « Nous soutenons cet événement financièrement, mais aussi en mettant à disposition du Secours Populaire, le Zenith Sud, qui offrira l’espace nécessaire au déploiement d’un salon de plus de 700 œuvres », complète Agnès Robin, adjointe au maire de Montpellier, déléguée à la Culture. Le salon s’intègre également dans la programmation d’Africa Montpellier en accueillant les artistes de la Fédération Artistique Afrique-France (FAAF).

Après Hervé Di Rosa et MIST, c’est au tour du street-artiste, M. CHAT de parrainer le salon.

Artiste franco-suisse, Thoma Vuille est le « père » de « Monsieur Chat », félin malicieux, avec ou sans ailes, qui peuple avec bonhomie les rues et les toits de Montpellier. Celui-ci dédicacera sur le salon une sérigraphie spécialement réalisée pour le Secours populaire.

En 2020, l’opération, qui a réuni 3 000 visiteurs et 50 artistes, a permis de collecter près de 3 000€.  L’entrée du salon est gratuite, mais soumise à la présentation du pass sanitaire. Sur chaque vente, l’acquéreur effectue un don de même montant au Secours populaire de l’Hérault.

Partager l'article :