le retour de la diligence Mende Bagnols-les-Bains
Le retour de la diligence Mende Bagnols-les-Bains
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Patrimoine : le Conseil départemental a fait l’acquisition d’un véhicule hippomobile datant de la fin du XIXe siècle. C’est le retour de la diligence Mende Bagnols-les-Bains.

Le Conseil départemental de la Lozère a fait l’acquisition, mi-juillet, d’un véhicule de transport collectif qui reliait Mende à Bagnols-les-Bains, à la fin du XIXe. Racheté dans des conditions inconnues par le collectionneur André Becker, ce véhicule a été mis aux enchères en Belgique, à la suite de son décès en 2020.

Industriel de la région parisienne, inventeur de la tente « Igloo » avec laquelle il fit fortune, André Becker avait constitué à Coignières, près de Rambouillet, l’une des plus prestigieuses collections françaises de voitures hippomobiles. Le Département qui a participé aux enchères par téléphone a déboursé 14 300 € (11 000 € plus les frais) plus pour se voir adjuger le lot.

« Cette diligence est exceptionnelle par sa rareté. » Isabelle Darnas

Construite en tôle, cette voiture de 4,5 m de long et 3,10 m de large compte trois compartiments pour les passagers et une place au-dessus du wagon pour le cocher. Alors que la plupart des véhicules de ce type ont été détruits avec l’apparition de l’automobile, pour la conservatrice en chef du patrimoine, Isabelle Darnas, « cette diligence est exceptionnelle par sa rareté. La Lozère compte seulement trois véhicules hippomobiles protégés au titre des monuments historiques, deux destinés au transport de personnes privées, type calèche, et un corbillard alors que celui-ci est un transport collectif ».

L’inscription « Hôtel des bains » sur l’une des faces indique que la diligence transportait les curistes entre l’établissement thermal et Mende. Les anciens Bagnolais attestent par ailleurs qu’elle était garée au sein de l’hôtel du Midi. Compte tenu des dimensions de l’engin, un transport sur mesure va être mis en place pour le rapatrier en Lozère. La diligence fera aussi l’objet d’une restauration. L’acquisition de ce morceau d’histoire témoigne de l’attachement de la collectivité à son patrimoine culturel.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Sète : Végétalisation participative, demandez le guide !

Végétalisation participative : un guide pour accompagner les habitants. Ça se passe à Sète. Débroussailler, nettoyer, planter, ce ne sont pas les seules missions du service Jardins et paysage de...

Variant Omicron : 13 cas suspects en France

13 cas suspects de contamination au variant Omicron de la COVID-19 ont été détectés en France. Selon Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi : « il y a actuellement...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES