Illustration (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La directrice de la DNAS nous a informés de la décision de la direction de La Poste de  passer un appel d’offres sur la restauration collective pour tous les RIE de La Poste, y  compris ceux gérés actuellement par une association de Postiers engagés. Appel Européen  lancé le 25 Mai.

Cette décision est contraire aux orientations du COGAS votées le 27 Juin 2019 pour la  mandature 2019-2022.

En effet, celles-ci stipulaient, s’agissant de la restauration :

« Pour cela, le COGAS fait le choix de privilégier une restauration collective de  qualité, dans des conditions économiques acceptables, s’appuyant sur les restaurants  associatifs et/ou conventionnés et/ou confiés à des prestataires privés,….. ».  

Un paragraphe entier des orientations concernait les associations où il était précisé :  « Le COGAS est attaché à la pérennité des Associations…. ». 

Nous considérons donc que, par cet appel d’offres, la direction de La Poste contrevient  aux orientations du COGAS votées, pour lequel, en tant que Présidente, vous devriez être la  garante.

Pour La CGT, cet appel d’offres doit faire l’objet d’une discussion et d’une décision du  COGAS.

Par ailleurs, cet appel d’offres concernerait aussi l’encaissement et la maintenance des RIE,  tâches aujourd’hui assumées par la DNAS!

La procédure utilisée et le périmètre n’offrent aucune possibilité de reprise aux associations locales d’usagers. Au contraire, elle privilégie les majors de la restauration  collective qui n’en espéraient pas tant!

La Poste va tout donner à des financiers qui n’en ont rien à faire du bien être des Postiers,  à part les presser au maximum pour enrichir leurs actionnaires.

Elle veut brader une centaine de restaurants répartie sur toute la France dont une  trentaine de RIE, gérée par des associations de postiers

De plus, l’appel d’offres concerne 80 points de restauration alors que fin 2020 il y en avait  118. C’est donc bien une baisse importante de l’offre que prévoit La Poste. La durée du  futur contrat serait de 5 ans.

Dans le même temps, localement, La Poste annonce son désengagement de RIA (Restaurant  Inter Administratif) et n’installe que des distributeurs dans les nouvelles PFC où pourtant  travailleront jusqu’à 300 personnes.

La Poste utilise l’argent des postiers, car il s’agit bien de leur salaire différé, à des fins mercantiles qui ne leur profiteront surtout pas. Mal manger et plus cher.

La CGT a d’ores et déjà écrit à la présidente du COGAS en protestant fermement contre  cet appel d’offre contraire à toutes les décisions prises jusqu’alors par cette instance. La  FNRIE (Fédération Nationale des Restaurants Inter-entreprises) s’est emparée du dossier  et est également intervenue auprès des décideurs avec tout autant de fermeté.

Sur ces aspects, nous considérons que La Poste anticipe sur des orientations que pourraient  prendre les futurs CSE, le contrat allant au-delà de la mandature du COGAS. C’est une  intervention directe dans les prérogatives des futurs CSE, sans concertation, avant toutes  négociations. Aujourd’hui c’est la restauration, mais que risque-t-il de se passer pour les  autres associations ensuite?

C’est pourquoi la CGT exige le respect de tous les salariés, et demande l’arrêt de la  procédure, le retrait de l’appel d’offres, le maintien des associations locales, une  restauration d’entreprise dans tous les départements, l’accès à tous pour une restauration  de proximité, quels que soient les horaires.

Le social n’est pas à gérer à moindre coût, mais bien comme un droit pour le postier.  Surtout celui de bien manger avec un pouvoir d’achat maîtrisé.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Conférence de presse Carole Delga - PPO et Fabriqué en Occitanie - Décembre 2021

Carole Delga a présenté à Toulouse la signature « Fabriqué en Occitanie » et propose : « Votez PPO ! »

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga poursuit la mobilisation pour le consommer régional avec la signature : « Fabriqué en Occitanie. » Cette signature « Fabriqué en Occitanie, » sera portée par...

Frontignan la Peyrade : la magie des fêtes jusqu’au 9 janvier

Jusqu’au 9 janvier 2022, la magie des fêtes opère à Frontignan la Peyrade. Avec les associations, la ville propose depuis le 20 novembre, un programme d’animations riches en féerie, en...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES