Présentation des candidatures le 19 mai dernier (© Corentin Coko)

Ce matin, en tractant à l’entrée d’un marché pour le second tour des élections départementales, j’ai été victime d’une agression physique et verbale, devant témoins.

Ce climat de violence est inacceptable. 

La démocratie doit se faire dans la sérénité.

Nul ne doit être inquiété pour ses idées ou engagements politiques républicains.

Je suis profondément attaché à la non-violence, et, je le dis haut et fort, ce n’est certainement pas avec ce genre d’agissement qu’on me fera taire.

Je me bats et continuerai à me battre contre les intimidations, les menaces, les insultes, les manipulations, les mensonges, les agressions en tout genre, peu importe d’où elles viennent.

J’ai été bien sûr au commissariat pour faire part de cette agression.

Corentin Coko,
candidat aux Élections Départementales
sur le canton de Béziers-2

Partager l'article :