© Cécile Marson - Montpellier Méditerranée Métropole
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Les 105 jeunes musiciens du projet Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) 2 enregistreront leur 1er concert à l’Opéra Comédie, mercredi 16 juin.

En raison des contraintes sanitaires, l’enregistrement se fera en trois groupes répartis sur l’ensemble de la journée.

Un an après la mise en place du projet Démos 2 à Montpellier et Cournonterral, et après une longue préparation, à raison d’une séance par semaine, les enfants participeront à une captation, au cours de laquelle ils interpréteront La danse du grand calumet de la paix extraite de l’opéra-ballet Les Indes Galantes  de Jean-Philippe Rameau et Mamuliga Branzali, chant traditionnel tzigane de Roumanie, sous la direction de Zahia ZIOUANI, cheffe d’orchestre du projet Démos.

Démocratiser la pratique musicale

Le projet Démos a pour objectif de permettre aux talents en herbe de pratiquer la musique classique. Le projet s’adresse à des enfants de 7 à 12 ans habitant dans des quartiers relevant de la politique de la ville (QPV) ou dans des zones de revitalisation rurale (ZRR) éloignées des lieux de pratique. En pratique, chaque enfant se voit confier un instrument de musique pendant 3 ans. Encadré par des professionnels de la musique et du champ social, l’enfant suit des cours hebdomadaires de 3 h 30 en moyenne.

Après Démos 1 (promotion 2017-2020), 62 musiciens pratiquent encore la musique aujourd’hui :
  • 5 à l’école municipale de musique associée de Saint-Jean-de-Védas ;
  • 9 à l’école municipale de musique associée de Castries ;
  • 1 à l’école associative de musique associée de Clapiers ;
  • 6 au CRR, site de Cournonterral ;
  • 39 au CRR, site de Montpellier (ou lieu partenaire) ;
  • 2 en pratique autonome.
    .

Le budget prévisionnel du projet est évalué à 258 000€ TTC/an, réparti de la façon suivante : État (centralisé par la Cité de la musique – Philharmonie de Paris) : 64 000€ ; mécénat (centralisé par la Cité de la musique – Philharmonie de Paris) : 85 000 € ; et Montpellier Méditerranée Métropole et partenariats locaux : 109 000 €. De son côté la Caf de l’Hérault participe au projet à deux niveaux : au financement du projet à hauteur de 34 500 €/an pendant trois ans et via sa structure sociale : le centre social Caf l’Ile aux familles.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Conseil de Métropole du 28 juillet, « on fait des choix et je remercie les Maires d’approuver ces choix »

Ce mercredi 28 juillet 2021, 114 affaires étaient à l’ordre du jour du Conseil de Montpellier Méditerranée Métropole, réuni en « présentiel », mais en jauge limitée et sans présence...

Covid-19 : L’Occitanie sévèrement touchée par la reprise épidémique

La région est sévèrement touchée par la reprise épidémique, avec un taux d’incidence moyen de plus de 360 le 26 juillet, soit plus de 7 fois le seuil d’alerte fixé...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.