Les agents mobilisés pour l’opération interservices (© Mairie de Rochefort du Gard)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

En raison de la fragilité la biodiversité des garrigues rhodaniennes, toujours très sensibles aux incendies, services de l’Etat et municipaux continuent les contrôles.

C’était notamment le cas, dimanche 25 avril, où, services de l’Etat et municipaux sont intervenus sur le massif forestier de Rochefort-du-Gard. En pratique, l’opération a été pilotée par l’Office national des forêts (ONF), en partenariat avec l’Office français de la biodiversité (OFB), la Gendarmerie nationale et la police municipale de Rochefort-du-Gard.

Lors de l’opération, les agents ont notamment verbalisé, plusieurs contrevenants :

  • Quatre timbres-amendes de 4e classe (135 € chacun), pour des 4×4 circulant sur des pistes DFCI (Défense Forêt Contre Incendies) fermées à la circulation ;
  • Huit contraventions de 5e classe (jusqu’à 1 500€ d’amende), à l’encontre de motards circulant sur des sentiers monotraces.

Ce type d’opération interservices a également été conduit dans le massif de l’Yeuseraie (communes de Lirac et Tavel). Des opérations similaires sont régulièrement organisées sur différents secteurs du département.

Quelle réglementation dans la garrigue ?

En pratique, la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels est  réglementée sur les pistes forestières, afin de ne pas déranger la biodiversité. Certaines sont interdites au titre du code forestier dont l’infraction relève d’une contravention de 4e classe soit 135€ d’amende. La circulation est strictement interdite dans tous les autres cas de hors-piste au titre du code de l’environnement. Le non-respect de cette interdiction relève d’une contravention de 5e classe pouvant atteindre 1 500 euros d’amende et être accompagnée de peines complémentaires comme la suspension d’un an du permis de conduire et la confiscation du véhicule.

De plus, même en cette période printanière, il est toujours formellement interdit de faire du feu pour les non-propriétaires de parcelle forestière afin de protéger les peuplements forestiers. Il est également toujours interdit d’abandonner des déchets dans la nature. L’abandon d’un simple masque en forêt peut coûter au contrevenant 135€ d’amende.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : L’Odyssée de l’emploi fait escale en ville, mercredi 29 septembre

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan « 1jeune1solution », en faveur des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le matin, un tournoi de...

Sète agglopôle méditerranée, conseil communautaire septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Sète agglopôle : un Conseil Communautaire marqué par des débats riches de sens pour l’avenir d’un territoire

Le Conseil Communautaire de Sète agglopôle méditerranée (SAM) s’est tenu jeudi 23 septembre à l’Espace Culture et Loisirs LE FORUM, de Balaruc-le-Vieux. À l’ordre du jour 20 points ont été...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES