Visite de Marie-Françoise Lecaillon, au sein du commissariat central de Nîmes (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Arrivée depuis plusieurs semaines en terre gardoise, la nouvelle Préfète Marie-Françoise Lecaillon effectuait ce matin une visite au sein du commissariat central de Nîmes. Et pas sans raison.

Elle venait à la rencontre des nouveaux équipages du Groupe de Sécurité de Proximité en VTT affectés dans la capitale gardoise. Discrétion, efficacité et réactivité. Tels étaient les mots d’ordre du Commissaire général du Gard, Jean Pierre Sola devant 5 des nouveaux policiers en vélo électrique. Ces derniers prenaient leurs fonctions, officiellement, ce matin après plusieurs semaines de formation.

Pour leur premier jour effectif de travail, la visite de la Préfète était prévue. Tous étaient prêts à partir sur le terrain et assez fiers de rencontrer la représentante de l’État dans le département.

« On n’a pas à faire à des jeunes policiers novices. Tous sont physiquement prêts à travailler, à enchaîner les missions. »

« Ils sont aptes à aller au contact, à interpeller, à menotter si nécessaire. Mais ils sont aussi là pour aller échanger avec la population de toute la municipalité de Nîmes« , détaille Jean-Pierre Sola.

10 sont d’ores et déjà prêts à circuler dès ce mardi 6 avril dans les rues de toute la ville de Nîmes. « Ils ne circulent jamais seuls. Ils sont à minima par équipe de 3 et à maxima à 5 sur une opération« , détaille l’homme fort de la Police dans le Gard sous l’oeil attentif de la Préfète.

À l’heure où certaines interpellations policières quelque peu musclées ont pu défrayer la chronique et choquer la population, le Directeur Départemental de la Police (DDSP) dans le Gard tient à préciser que « tous ces policiers-là sont des policiers nationaux, en fonction et tous sont équipés dès qu’ils circulent, de petites caméras portatives. Les interpellations sont toutes filmées« .

13 nouveaux policiers à vélo… seulement ?

Interrogé sur le faible nombre de policiers présentés ce matin, le patron de la Police nationale dans le Gard sait parfaitement ce qu’il veut et ce qu’il doit faire. « Ces équipages sont tous fins prêts, aguerris pour intervenir partout, connaissent parfaitement la ville de Nîmes, tous ses quartiers sans problème« , entame-t-il sans convaincre avant d’ajouter qu’il est « là depuis quelque temps déjà et que le travail mené se fait avec les moyens fournis« . « Je suis là pour optimiser tous les moyens que l’on me donne pour la sécurité de nos concitoyens. Depuis mi-octobre 2020, nous avons repensé les services du Commissariat central notamment, dans le but d’être plus efficaces et plus présents sur le terrain. Ces hommes là, devant vous (la presse) ce matin, rentrent parfaitement dans ce cadre. À vélo, on accède partout, plus vite et plus facilement qu’avec un gros véhicule motorisé. Donc, ça optimise l’action de la police et ça rassure la population« , argumente Jean Pierre Sola.

Dans les faits, dix nouveaux éléments circuleront dès ce jour dans toute la cité gardoise, avant d’avoir le renfort de 3 nouveaux éléments à la fin de l’été. Toujours habillés en uniforme, ils sont habilités à tout type d’opération, mais seront chargés principalement d’observer et d’agir sur des situations de flagrant délit et de lutter contre « les points de deal sauvages existants »

« Le vélo permet aussi un renfort efficace, réactif aux autres unités de la Police nationale, mais c’est surtout un moyen de déplacement écologique et une façon d’être toujours plus au contact avec la population au quotidien« , a, pour sa part, conclut la Préfète du Gard.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Sophie Mazas, conférence de presse : "À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu" - 17 septembre 2021 (©JPV)

[VIDEO] Bidonvilles : « à Montpellier les Roms sont expulsés par le feu »

« À Montpellier les Roms sont expulsés par le feu, » c’était l’intitulé de la conférence de presse animée par Sophie Mazas avocate et présidente de la Ligue des droits de l’Homme...

Covid-19 : Près de 3/4 des jeunes de 12 à 17 ans ont bénéficié d’une première dose de vaccin en Occitanie

72,6% des jeunes de 12 à 17 ans ont déjà bénéficié d’une première dose de vaccin en Occitanie. L’obligation vaccinale des personnes travaillant dans les secteurs sanitaire, médico-social et social...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES