Violence (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le collectif citoyen Nous Sommes souhaite renforcer la lutte contre les incivilités et actes illégaux qui émaillent régulièrement la vie à la Paillade : « Comment tous les montpelliérains, les habitants de la Paillade ont le droit à la tranquillité : pas de fatalité, il est temps d’agir ! » 

Depuis quelques semaines, des dealers se seraient installés dans une résidence proche du Lac Des Garrigues. Cagoulés et armés, ces derniers ont investi les parties communes de l’immeuble pour y installer plusieurs points de deals. Afin de contrôler les allées et venues des résidents, ils ont tenté de séquestrer les bénévoles du comité de quartier dans leur local de réunion.

Cela semble être (encore) l’affaire de trop dans ce quartier réputé pour être particulièrement malfamé. En février, un jeune de 21 ans avait aussi été abattu sur le parking d’un centre commercial. En novembre également, une fusillade à l’arme de guerre avait éclaté en plein jour au pied de la tour d’Assas. Du nord au sud du quartier, la violence devient de plus en plus récurrente. La population y oscille entre peur résignation. « La venue des trafiquants armés, leur installation en toute impunité et la loi qu’ils imposent sont inacceptables ! »

Force d’opposition à la municipalité, Nous Sommes propose une autre stratégie de long terme, pour assurer la tranquillité pour tous les habitants.

« Nous pensons que la police municipale, par sa présence quotidienne et dissuasive dans le quartier a également un rôle à jouer. En effet, les actions de communication « au coup par coup » (sur la Comédie l’été dernier, à Gambetta en ce moment) ont leurs limites », explique le collectif dans un communiqué.

Nous Sommes propose la mise en place de référents « police municipale » par secteurs. Leur rôle sera d’assurer un lien de proximité avec les habitants, les associations et les commerçants du quartier et de coordonner la prise d’informations afin d’en assurer la remontée.

Recruter 50 agents de police supplémentaires pour la Paillade

Recruter 50 agents de police supplémentaire pour recréer un « lien de confiance » entre la police et la population. « 

« Montpellier ne peut plus délaisser ses quartiers, qu’ils soient du centre ou de la périphérie, résidentiels ou populaires: du Petit Bard à Saint Martin, d’Antigone à Celleneuve, la Police Municipale doit être un facilitateur du quotidien, et agir pour le bien vivre de toutes et tous. »

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Santé : Le 1er « Vaccidrive » de France contre la Covid ouvre près de Montpellier

Préfet, médias nationaux, maire de la commune sur laquelle est implantée la clinique Saint-Jean Sud de France… Tout le monde s’était donné rendez-vous en ce froid matin d’avril, sur le...

Jean Castex Assemblée Nationale 16 décembre 2020, la stratégie vaccinale

Les élections départementales et régionales auront lieu les 20 et 27 juin

C’est donc confirmé. Un décret en Conseil des ministres sera pris la semaine prochaine pour fixer les dates des élections régionales et départementales « aux 20 et 27 juin au lieu...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES