Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Samedi 6 mars à 11h30 sur la Place de la Comédie de Montpellier, plusieurs militants distribueront des tracts et montreront des photos pour dénoncer la barbarie que représente la pêche au vif pour les poissons.

Amandine Sanvisens, co-fondatrice de PAZ (Paris Animaux Zoopolis) dénonce cette pratique : « S’opposer à la pêche au vif, c’est reconnaitre la sensibilité des poissons. D’autres pays l’ont déjà interdite. Il est grand temps de prendre au sérieux les données scientifiques et que les lobbies de la chasse et la pêche cessent de faire la loi en France ! Rappelons que 89% de la population considère que la cause animale est importante. » 

Est-il acceptable de transpercer un poisson vivant pour l’utiliser comme appât dans le cadre de la pêche de loisir ?

L’association tient à interdire cette pratique partout en France, même en territoire rural. L’association PAZ tient à rappeler que la ruralité n’appartient ni aux chasseurs, ni aux pêcheurs ou éleveurs et que la condition animale les concerne encore plus que ceux vivant en milieu urbain.

La pêche au vif vise à utiliser un animal vertébré vivant comme appât. Un hameçon est planté dans le dos ou la bouche d’un poisson vivant afin d’attirer le prédateur. Le poisson transpercé peut souffrir pendant des heures avant d’être mangé. Dès l’approche du prédateur, celui-ci est démuni et se sent terrorisé sans avoir la capacité de fuir. Il est ainsi condamné.

Ces poissons sont issus d’élevage ou achetés dans des magasins de pêche comme Décathlon. Ces derniers seraient entassés dans de petits aquariums. Ils peuvent être gardés en captivité pendant plusieurs jours par les pêcheurs avant d’être utilisés comme appâts. Ces derniers seraient transportés dans des conditions déplorables (mauvaise qualité de l’eau, absence d’environnement, faim, blessures non soignées, etc.)

« Vendus pour être torturés ! » : une pétition contre Décathlon

VOIR AUSSI : Montpellier : Journée Internationale des droits des femmes célébrée en live le 8 mars

La PAZ a mis en place une pétition pour que cette grande chaîne cesse de vendre ces poissons afin de stopper la pêche au vif : « L’état des connaissances scientifiques démontre que les poissons ressentent la souffrance, ont des émotions et des personnalités. Il est temps que Décathlon arrête de faire mine de l’ignorer. En signant cette pétition, je demande aux dirigeant-e-s de Décathlon de cesser de vendre des poissons », dénonce la co-fondatrice.

« Durant la période de l’ouverture de la pêche aux carnassiers, le magasin Décathlon de Montpellier vend des poissons destinés à la pêche au vif ! On peut constater que les parois sont sales. » La sensibilisation suffira-t-elle à faire cesser cette pratique barbare ? 
Lien de la pétition :  » ICI  » 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : La Ville ouvre une cagnotte pour les réfugiés afghans

La Ville de Montpellier a décidé d’ouvrir une cagnotte auprès du CCAS, le DARA (Dons Accueil Réfugiés Afghans). VOIR AUSSI : [VIDEO] Un citoyen d’honneur de la ville de Montpellier...

Occitanie : Création d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP) « Transitions », pour transformer notre modèle agricole

Réunis en Commission permanente, vendredi 22 octobre, les élus régionaux ont adopté la création du Groupement d’Intérêt Public (GIP) « Transitions » ainsi que le lancement de deux appels à...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES