Une fresque de l'artiste ADEC (© LineUp)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Dans le cadre de son programme Culture et Santé, la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) soutien EXTRAMUROS, un projet d’art urbain réunissant différents pôles et établissements du CHU de Montpellier.

Centré sur l’inclusion sociale, ce travail collectif tournera autour d’un thème porteur : « le Mur », emblème des différents soucis rencontrés par les patients. En peignant et décorant ce mur qui entrave le chemin, EXTRAMUROS invite à regarder au-delà du mur entre hôpital et quotidien.

Découvrir les pratiques de l’art urbain, en collaboration avec les patients

VOIR AUSSI : Hérault : Le paiement de proximité se généralise dans le réseau des buralistes

La fresque a été réalisée avec le concours des patients des services addictologie, oncologie, hématologie soins palliatifs et post urgence. Un kit créatif a été distribué à chaque patient pour qu’il puisse créer des scénettes que l’artiste a intégré à sa fresque.

« On a créé des petits kits créatifs aux patients de ces services en leur proposant des crayons de couleur aquarelles, des blocs de carnets à dessins, mais aussi des coloriages, que ADEC avait dessinés pour que les patients puissent les colorier. Le but est que les patients créent des petits scénettes sur le bloc à dessin que l’artiste va incorporer dans sa fresque. C’est une fresque collaborative à distance car ce ne sont pas les patients qui vont peindre sur le mur mais ils auront participé à la réalisation en y mettant un peu leur touche » explique Laura Mari, attachée de presse de LineUp.

« C’est une façon de les inclure dans un projet artistique, car ils n’ont pas tous les jours la possibilité de le faire, ça les sort un peu de leur routine et de leur quotidien à l’hôpital qui n’est pas franchement gai. Ce sont des patients de longue durée et ce n’est pas tous les jours facile pour eux. On leur propose une activité, d’échanger avec l’artiste pour voir un peu les dessous de la réalisation d’une fresque. »

Jusqu’au 28 février, l’artiste ADEC réalise sa fresque sur l’un des murs de l’hôpital Saint-Eloi.

Le travail de cet artiste urbain est basé sur les jeux de lignes et de couleurs qui s’harmonisent de façon à créer une lecture d’ensemble. Son approche est aussi à double niveau : il accumule et superpose des concepts demeurant cachés au premier regard.

Les patients pourront admirer cette fresque à chaque fois qu’ils passeront devant. À Saint Eloi, la fresque se situe près d’une petite aire d’espace vert, qui, à terme, devrait être aménagée de bancs pour pouvoir accueillir les proches des patients. « On a aussi pensé à eux. Le but est qu’ils aient un endroit joli où se poser. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : « Il est encore temps ! », Marche pour le Climat, le 28 mars prochain

« Il est encore temps ! Déconfinons-nous les idées pour une vraie loi climat ! » s’engagent les 150 membres de la convention citoyenne pour le climat. Ces derniers font appel à...

Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Montpellier

Le Rendez-Vous avec Nicolas Bedel de Buzareingues : « les avocats sont les derniers remparts de la liberté »

[VIDEO] Un entretien sans filtre avec Nicolas Bedel de Buzareingues, bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Montpellier Depuis l’entrée en vigueur du couvre-feu à partir de 18h, les avocats pouvaient...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LEGALES