Bière du Canigou, Brasserie Rull ©CDS
Bière du Canigou, Brasserie Rull (©CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Perpignan : La Bière du Canigou ne connaît pas vraiment la crise ! Lancée il y a moins de 9 ans, la micro-brasserie de la Bière du Canigou cache bien son jeu. Mais, une chose est sûre, année après année : le succès est au rendez-vous ! Immersion au sein d’une success story pyrénéenne.

Après quelques péripéties, le rendez-vous est fixé par téléphone « sur le site« , précise Stéphanie Rull. La cheffe d’entreprise a toujours le bon mot et d’emblée, elle prévient « Vous savez, c’est une micro-brasserie ce que j’ai. Ne vous attendez pas à découvrir un site immense genre Amstel ou Heineken. Ce n’est pas vraiment ça« .

Et effectivement, le site de production est tout sauf immense. Situé à la sortie de la commune du Soler, le bâtiment est bien pensé, mais pas de technologie ultra-moderne, l’énergie ne vient pas des machines. Seule avec un client régulier, Stéphanie Rull ne se départit quasiment jamais de son sourire. Derrière ce visage lumineux se cache une quadragénaire au tempérament de feu et pour qui le mot « fatigue » est quasiment une injure.

« J’ai toujours travaillé pour être la meilleure dans ce que je faisais. J’ai grandi. On m’a appris à bien travailler, à bien faire les choses. J’ai bossé quelque temps dans la médecine, j’ai beaucoup déménagé, j’ai travaillé et vécu 2, 3 ans aux États-Unis. J’y ai appris à parler anglais et je suis toujours forte dans cette langue-là. Cela me sert toujours beaucoup actuellement et notamment pour les documents techniques. Je bosse toujours beaucoup« , lâche, quasiment en une fois, la jeune femme.

« Bière du Canigou »

Comment s’est-elle mise dans le monde de la bière ? Elle-même ne le sait pas vraiment. Comment lui est venue l’idée ? Pareil. Cela reste un mystère. En ce vendredi après-midi très frais du début d’année, la cheffe sait exactement tout le travail qu’il lui reste à faire. Et pour cause, le projet « Bière du Canigou » a été lancé en 2012. « J’ai tout plaqué presque du jour au lendemain, mais j’avais bien réfléchi mon idée. J’ai obtenu les locaux ici. Et avec un ami, on a fait un peu plus de 6 mois de travaux acharnés, tous les jours, pour tout transformer avant de pouvoir commencer à brasser« , se remémore la jeune entrepreneuse.

Quelques mois avant tout ça, il a fallu créer le logo. Méthodique là-dessus aussi, Stéphanie Rull a pu compter sur le travail de son amie développeuse informatique, Laura Coleman. L’entrepreneuse a conçu le logo, l’informaticienne l’a amélioré, stylisé. Clairement, celle qui aujourd’hui est cheffe d’entreprise n’a peu ou prou rien laissé au hasard.

Près de 9 ans après le lancement du projet, les clients sont nombreux, à tel point que parfois, la production n’arrive pas à suivre la demande. « Je veux garder avant tout la qualité donc je ne veux surtout pas augmenter les quantités de production ni le site de production en lui-même. Je n’ai jamais vu une entreprise dans mon secteur qui augmente sa production tout en parvenant à garder la qualité du produit d’origine. Jamais !« , assène, catégorique, la jeune femme.

Pour l’avenir, Stéphanie Rull ne transpire pas l’anxiété ni l’inquiétude. Bien sûr, l’actuelle crise sanitaire aura des impacts encore délicats à définir dans le monde économique et dans les métiers de la bière, mais elle préfère voir l’avenir avec une pointe d’optimisme. « Moi, je continue à travailler. Depuis quelque temps, j’ai des clients du nord de la France qui viennent souvent en vacances ici et qui me commandent des bières, qui m’envoient des petits mots pour me féliciter, m’encourager. Cela me pousse à continuer, même si clairement, même sans ça, je n’avais pas l’intention d’arrêter. »

Convaincue que l’avenir sera plus florissant qu’on pourrait le redouter, la jeune femme affirme « sortir régulièrement de nouvelles sortes de bières comme l’IPA, celle d’été, celle au Safran, celle du Printemps, celle au Miel« . Pour 2021, « une voire deux nouveautés seront lancées, et viendront s’ajouter à la quinzaine de produits que je mets en vente« , reconnaît Stéphanie Rull, évitant habilement d’en dire plus sur les nouveautés estivales.

Il est presque 16h25. Le temps passe très vite. Un nouveau client entre la boutique. Plusieurs autres s’y succèdent dans les minutes qui suivent. C’est comme ça que cela dure depuis de nombreux mois. La visite de presse touche à sa fin. La boutique, elle, ne désemplit pas et ferme normalement à 19h. Lancée seule par Stéphanie Rull, l’entreprise affronte au mieux la double crise économique et sanitaire en cours. Les projets pour 2022 et les années suivantes sont nombreux. Mais ça, c’est une autre histoire. Site web : https://www.biereducanigou.fr/

[VIDEO] Interview Stéphanie Rull, fondatrice et directrice de la Brasserie Rull, créatrice de la « Bière du Canigou » :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES