Mairie de Béziers (© Illustration)

Le comité de soutien et les organisations condamnent totalement l’interdiction du rassemblement en solidarité avec Max, condamné à 9 mois de prison ferme plus 9 mois avec sursis.

C’est inacceptable et dangereux pour les libertés de toutes les organisations, de la jeunesse et de la population.

De plus nous dénonçons les conditions dans lesquelles les jeunes ont été interpellés puis l’un d’entre eux condamné à l’issue de la manifestation sonore du 30 janvier qui était autorisée et s’était très bien passée.

Aussi, nous appelons à un grand rassemblement sur Béziers dans le cadre de l’appel national de la coordination contre les lois liberticides, le samedi 13 février à 11H00 devant le théâtre sur les allées Paul Riquet.

Nous appelons toutes les organisations attachées à la démocratie à appeler également à cette manifestation.

Les mots d’ordre seront les suivants :

  • Retrait des lois liberticides
  • Pour le droit de manifestation
  • Pour la solidarité avec Max et pour sa libération immédiate.

Premiers signataires : Comité de soutien à Max ;  Dubeatatif (Sound system) ;  MKC ;  CNS (Coordination Nationale des Sons) ; Comité de soutien de l’Hérault aux inculpés de la maskarade ;  Solidaires Biterrois ; ATTAC Biterrois ; Cimade Béziers ;  Libre Pensée Béziers ;  Mouvement de la Paix Biterrois ; Comité de Résistance et de Reconquête Béziers-Capestang ;   Ensemble ! Biterrois ;  Génération.s Biterrois ; Insoumis du Biterrois (LFI) ; PCF Béziers ;  POI Biterrois ; les Gilets Jaunes du Biterrois.

Partager l'article :