Montpellier-web-commercants
Thierry Antoine et Magali Crozier (© Béziers en commun)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Thierry Antoine, élu d’opposition Europe Écologie Les Verts et conseiller municipal de Béziers, a adressé une lettre au Maire, sur la question des repas végétariens dans les cantines.

« Je considère que l’introduction d’un menu végétarien est un progrès puisqu’elle permettra à tous les enfants mangeant à la cantine de bénéficier des bienfaits d’une alimentation moins carnée, alimentation qui est reconnue aujourd’hui comme étant à la fois bonne pour la santé et plus respectueuse de l’environnement » explique-t-il dans sa lettre.

« Il est visiblement néanmoins nécessaire d’accompagner cette évolution en rassurant les parents et en facilitant autant que faire se peut l’appropriation de ces menus par les enfants. »

Dans sa lettre, Thierry Antoine met en lumière plusieurs points d’inquiétudes causées sur ces repas végétariens. La première concerne la crainte d’un menu sans-viande et donc, sans protéines.

Les parents redoutent une alimentation déséquilibrée en cas d’absence de viande animale, ce qui est loin d’être le cas. De nombreuses alternatives végétales remplacent la viande et elles ne se résument pas au tofu. Les lentilles corail, par exemple, proposent un apport en protéines de 25g sur 100g en sachant que le poulet en a 27g sur 100g. L’épeautre et le quinoa sont également de très bonnes sources de protéines (15g sur 100g), en plus d’apporter des glucides.

De nombreuses études scientifiques prouvent les effets négatifs d’une consommation de viande quotidienne sur la santé : risques cardiovasculaires, risques inflammatoires, etc…, sans oublier les enjeux écologiques qu’elle entraîne (bien-être animal, gaspillage, environnement…)

Thierry Antoine préconise le « flexitarisme »

Employant lui-même cette méthode, l’élu d’EELV affirme que cette approche serait intéressante pour sensibiliser les citoyens à une consommation plus végétale. Elle consiste à ne pas supprimer totalement la viande, mais seulement d’en réduire la consommation.

« Afin d’aider l’appropriation de ces nouvelles habitudes alimentaires, je vous demande donc de bien vouloir confirmer que les menus végétariens et végans proposés sont tout à fait aussi équilibrés et adaptés aux besoins des enfants, y compris au niveau de l’apport en protéines, et que ces menus sont élaborés et validés par des diététiciens« , poursuit-il à l’égard du maire de Béziers.

Un menu « normal », « végétarien » et « mixte » pour lutter contre les polémiques

VOIR AUSSI : Département du Gard : 2021, les 6 défis et un budget à plus d’un milliard d’euros

L’objectif de cette préconisation est simple. Faciliter l’appropriation des menus végétariens par les enfants en évitant toute polémique sur les habitudes alimentaires liées à la culture et aux religions.

« Les enfants optant pour le menu mixte mangeraient pour la moitié des repas les plats du menu « normal » et pour l’autre moitié les plats du menu « végétarien. Lorsque le plat du menu « normal » contiendra du porc, c’est le plat du menu « végétarien » qui sera le plat du menu « mixte. ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Pierre Ricordeau, D.G ARS Occitanie : « L’incidence du virus est extrêmement inquiétante »

Pierre Ricordeau, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Occitanie a fait ce jour un point presse en visioconférence sur l’évolution de la situation sanitaire en Occitanie. « Une circulation du...

Montpellier : Le Bar des sciences revient pour une saison 2021, « Qu’est-ce que la Covid-19 aura changé pour vous ? »

Le Bar des sciences revient avec une saison 2021 en Live sur la chaîne YouTube de l’UM. Le Bar des sciences, produit par l’Université de Montpellier, en partenariat avec l’INRAE,...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS