Montpellier : Conseil de Métropole, MedValley, tri des déchets et covoiturage

Montpellier : Un Conseil de Métropole, MedValley, tri des déchets et covoiturage (CR AM)

Dans un point presse complet tenu en visioconférence, Covid-19 oblige, Michael Delafosse tenait à présenter à la presse locale et régionale, les « dossiers majeurs » du Conseil de Métropole qui aura lieu, en distanciel aussi, ce lundi 23 novembre dès 9h30. Compte-rendu.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Montpellier : La Place de la Comédie va s’illuminer, ce vendredi soir

Le développement du projet MedValley, le tri des déchets, le covoiturage sur de courtes et longues distances… Les sujets ne manquaient pas ce vendredi après-midi pour Michaël Delafosse. Au pas de course, l’édile de Montpellier les a énumérés et détaillés avec concision et efficacité.

« On en a marre de voir des poubelles qui débordent et qui parfois, se renversent, quand on se promène dans les rues de notre ville de Montpellier« , s’agace le Maire de Montpellier. Pour y remédier, Michaël Delafosse veut que les « habitants les plus vertueux soient récompensés. Je me refuse au slogan du ‘Pollueur-Payeur’. Je pense davantage que c’est la règle qui définit notre vivre ensemble. Donc la règle s’applique à tous. Et, ce n’est surtout pas l’inverse. La personne qui fait le délit n’impose pas sa règle, clairement pas« , détaille Michaël Delafosse, minutieux. François Vasquez, écologiste passionné et Vice-Président sur ce sujet sensible, fera donc plusieurs annonces en début de semaine prochaine.

Sur la saleté de la ville, Michael Delafosse a annoncé que « les services de contrôle seront renforcés dès les prochaines semaines et notamment via le système de vidéosurveillance dans toute la ville. Je veux faire un peu comme certains des maires de la Métropole contre ceux qui transgressent les règles. Je pense notamment à Laurent Jaoul, sur le territoire de Saint-Brès« . Les Montpelliérains et les habitants de la métropole sont donc prévenus.

Dans les faits, le travail sera fait progressivement. « On montera en puissance sur ce dossier. À la fin du mandat, la taxe incitative sera mise en place. Au début, on fera des tests. Des zones de la ville serviront de territoires expérimentaux », a fait savoir Michaël Delafosse.

Med Valley commence à prendre forme

Sujet incontournable de sa campagne électorale, Michaël Delafosse a reparlé de son ambitieux projet « Med Valley ». Il semble presque en rêver la nuit. Il commence à rentrer dans les détails, mais « en parlera encore davantage à la presse et aux Montpelliérains, dans les prochaines semaines », comme il l’a reconnu lui-même. Les contours seront tracés dans les prochaines semaines et « la feuille de route sera gravée dans le marbre à la fin du premier trimestre 2021« .

Pour y parvenir, Michael Delafosse a officialisé la nomination de Philippe Domy, ex-patron du Centre Hospitalier de Montpellier, comme « nouveau préfigurateur de ce vaste projet ». « C’est un homme talentueux, un homme d’expérience. Il travaillera à mes côtés sur ce projet comme préfigurateur et lui travaille à titre gracieux à ce sujet. Je veux que cela se sache. Il travaillera à titre gracieux dans les prochains mois », a précisé l’édile de Montpellier. À coup sûr, l’ex-homme fort du CHU de Montpellier ne va pas manquer de travail dans les prochaines semaines.

Il faut inciter au covoiturage sur de courtes et de longues distances

Utilisateur très régulier du vélo, Michaël Delafosse n’en oublie pas pour autant les autres moyens de transport, autres que la voiture. Il a visiblement déjà testé Blablacar et le covoiturage dans sa ville, au départ comme à l’arrivée d’un trajet routier. Lui-même a rappelé que « pour l’heure, les principaux arrêts de covoiturage se font aux abords des fast foods à Près d’Arènes ou dans le secteur d’Odysseum« . Et il veut clairement que cela change. Mais, pour une fois, le maire veut prendre le temps nécessaire.

« On fera le choix ce lundi, de l’opérateur. On lancera ainsi dans la foulée les appels d’offres et les travaux qui en découlent », a notamment fait savoir l’édile. L’objectif final sera en fait de lancer une « plateforme inédite de covoiturage sur des courtes distances afin d’aider au mieux tous nos concitoyens dans leur ensemble ». À terme, l’objectif est clair et Michaël Delafosse. « Je veux lutter de plus en plus contre l’autosolisme« , a clairement affirmé l’élu. L’objectif est énoncé. L’enjeu est colossal. Affaire à suivre donc…

En fin de point presse, Michaël Delafosse est revenu sur les récents faits divers graves qui se sont déroulés dans le quartier de la Paillade et a rappelé « sa volonté féroce de faire de [s]es six ans de mandat, un vrai rappel à l’importance de l’autorité et le respect de la règle. Je veux bien être gentil. Mais je ne transigerai jamais avec ça : le respect de la loi et de la règle ». Le message déjà en lui-même est clairement sans demi-mesure.