Dans son bulletin d’information spécial Covid-19 du 3 novembre, l’Agence Régionale de Santé Occitanie fait le point sur les patients, dont les cas sont les plus graves. 

24 services sentinelles de réanimation participent à la surveillance des cas pris en charge à l’hôpital. Leur analyse a permis de déceler le profil d’un échantillon de patients atteints de complications graves liées au virus. Ces deux derniers mois (de début septembre jusqu’à fin octobre), 135 personnes ont fait l’objet de cette analyse.

L’âge moyen des cas est de 66 ans. 69% des cas graves sont des hommes. 65% ont plus de 65 ans. 48% sont des personnes en situation d’obésité. 47% sont des personnes ayant de l’hypertension artérielle. 37% de personnes touchées par le virus ont le diabète. Pour finir, les cas plus jeunes (45 ans à 64 ans) s’élèvent à un taux de 28%.

Une situation qui ne s’arrange pas dans les hôpitaux. 

Au niveau régional, le nombre de nouvelles hospitalisations et admissions dans les services de soins critiques augmente de jour en jour. Malheureusement, cette tendance est semblable pour la majorité des départements en Occitanie.

Sans surprise, elle est marquée chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Le nombre de patients pris en charge en réanimation a désormais dépassé le pic d’activité constaté en avril dernier dans ces services.

Depuis le 1er mars 2020, 5 365 personnes en Occitanie ont pu rentrer à leur domicile après un passage à l’hôpital. Pour éviter la surcharge dans les hôpitaux, l’ARS rappelle que le respect du confinement demeure toujours utile pour protéger les personnes à risques.

VOIR AUSSI, Béziers : Mise en place de la livraison à domicile pendant le confinement