« Scène de crime climatique » : Ils ont marché sur l’aéroport de Montpellier

Montpellier : Ils ont marché sur l'aéroport (CR Alternatiba Mtp)

La manifestation avait été annoncée de longue date. Une centaine d’activistes du collectif local « Changeons le système, pas le climat » se sont rassemblés, ce matin, devant la CCI, avant de se rendre à pied et en tram à l’aéroport.

VOIR AUSSI : Montpellier : Un conseil municipal « consacré à l’Humain, tant par le Plan Pauvreté que par nos actions pour nos concitoyens »

Le collectif local « Changeons le système, pas le climat », regroupant notamment Alternatiba, ANV-COP21, XR Extinction Rébellion, Greenpeace et de simples citoyens avaient décidé d’apporter à l’aéroport de Montpellier, « valises et autres bagages symbolisant les kilos de kérosène détaxé que chaque passager embarque et ensuite consomme tout au long de son vol ».

Ne pouvant accéder au hall, les activistes ont déposé devant l’aéroport les bagages empilés, encerclés d’une banderole, « Scène de crime climatique ».

Alors qu’un vol Montpellier-Paris émet en effet l’équivalent d’environ 85 kg de CO2 par passager, bien loin des de 1,9 kg de CO2, d’un voyage en train, Montpellier Saint Roch à Paris-Gare de Lyon, les activistes appellent « l’État, la CCI et la Métropole de Montpellier qui ont les cartes en main » à « amorcer cet indispensable atterrissage d’un secteur économique qui doit penser autrement son avenir ?   Affaire à suivre ! »

Le collectif demande la fin des vols intérieurs quand une alternative en train de moins de 5h existe, la fin de l’extension des infrastructures aéroportuaires et la fin des subventions diverses aux aéroports et aux compagnies aériennes, sans aucune condition sociale ou environnementale et exige une profonde conversion du secteur aérien en étroite concertation avec les salariés.