San Francisco, ciel orange et sombre. La fumée des incendies qui ravagent 56.000 hectares dans le nord de la Californie donne une ambiance « fin du monde » à la ville au bord de l’océan Pacifique.

Dans les rues de San Francisco, mercredi à la mi-journée, les voitures circulaient phares allumés. Plus de soleil, la température ambiante de San Francisco ne dépassait pas les 16°C. Quant à la pollution, les autorités encouragent les personnes vulnérables à ne pas sortir, la mauvaise qualité de l’air risque d’être préjudiciable pour la santé.

San Francisco Department of Public Health :