Salah Stétié est décédé mardi 19 mai à Paris, il avait 91 ans. Président d’honneur du festival Voix vives, il avait avec la ville de Sète un lien fort, et important.

Le poète franco-libanais Salah Stétié a donc disparu en ce mois de mai 2020. Dans un communiqué de presse, le maire François Commeinhes lui rend hommage : « C’est avec beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre la disparition de Salah Stétié, l’une des grandes figures de la poésie francophone contemporaine […] Cet immense poète était aussi un grand ami de la ville de Sète, et j’avais toujours beaucoup de plaisir à échanger avec cet esprit érudit et humaniste lors de ses nombreuses escales dans l’île singulière.” 

Salah Stétié, homme de tolérance

François Commeinhes le décrira aussi comme un “grand passeur de culture méditerranéenne, ancien diplomate, Salah Stétié n’a eu de cesse de tisser des ponts entre l’Orient et l’Occident et de prôner la paix.

En 2017 Salah Stétié avait fait un don au musée Paul-Valéry. Un don de 70 œuvres, peintures, dessins, photographies ou encore sculptures, avec 14 manuscrits et 187 livres réalisés par le poète en collaboration, avec des artistes.

VOIR AUSSI, Sète rencontre avec une femme « dangereuse » : Maïthé Vallès-Bled

À découvrir ou redécouvrir : Salah Stétié, un poète dans un siècle tourmenté