Montpellier-web-commercants
Séance de vaccination (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Malgré le confinement, la vaccination des nouveau-nés est plus que jamais nécessaire.

VOIR AUSSI : Coronavirus : 665 hospitalisations en cours et 390 décès à l’hôpital, en Occitanie

Véronique Calueba-Rizzolo, Vice-Présidente déléguée à la solidarité enfance-famille, explique « le confinement n’empêche pas d’aller chez le médecin et de poursuivre la vaccination obligatoire pour la protection future de vos jeunes enfants. Nos services de protection maternelle et infantile sont à la disposition de tous les Héraultais. »

Avec 13 000 vaccins infantiles chaque année, la Protection Maternelle Infantile (PMI) du Département de l’Hérault poursuit ses missions, malgré le confinement. Le danger est réel, pour les nouveau-nés, notamment pour les prématurés, qui ont des défenses immunitaires faibles. « Il ne faudrait pas que, lors du déconfinement, on se retrouve avec des enfants non vaccinés qui pourraient être des sujets à risques pour contracter des maladies. Une coqueluche ou une rougeole peuvent avoir des conséquences gravissimes chez l’enfant », explique Florence Nemorin, médecin de la PMI de l’Hérault.

Les 22 sites de PMI restent ouverts sur l’ensemble du territoire

Les vaccinations des bébés continuent à être réalisées durant cette période de confinement, conformément aux recommandations des autorités, dans des conditions sanitaires optimales, « on continue à avoir un lien rapproché avec toutes les familles que l’on suivait avant la crise sanitaire, pour entendre leurs difficultés, leurs inquiétudes. », explique Sandrine Dumas, puéricultrice au sein du service PMI.

Chaque rendez-vous est espacé a minima d’une demi-heure afin de permettre la désinfection des locaux et d’éviter de croiser d’autres patients. Les gestes barrières sont scrupuleusement respectés.

Depuis le 1er janvier 2018, l’obligation de vaccination des nourrissons a été étendue à onze vaccins contre trois précédemment. Ces vaccins représentent 10 injections pour les enfants, étalées sur deux ans (vaccinations des nourrissons obligatoires à 2, 4, 5, 11, 12 et 16-18 mois).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Lattes, Schneider Electric piquet de grève

[VIDEO] Lattes, Schneider Electric : les salariés tiennent un piquet de grève devant les portes de l’usine

Hérault. Le site Schneider à Lattes est à l’arrêt depuis jeudi 14 janvier au matin, à l’appel de l’intersyndicale. La CGT dénonce « la casse industrielle et les suppressions d’emplois à...

Coralie Dubost ©lemouvement

Hérault : Coralie Dubost confie être « très étonnée et inquiète » des propos de Kléber Mesquida

« Battements de cils » et « regard enamouré » des expressions qui ne passent pas pour Coralie Dubost, députée LaREM de L’Hérault. Les mots de Kléber Mesquida énoncés mercredi 13 janvier méritaient-ils une...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS